A un pas du bonheur...

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
2 années ago
328 views
Time to
read
1’

"Je suis tranquille avec mon jeu. Je ne marque pas mais mon équipe est en demi-finale. Alors si on devait passer en finale et gagner la compétition et que je n'ai toujours pas marqué, je serais le plus heureux du monde", avait déclaré Diego Forlan avant la rencontre. Le voeu du buteur de l'Atlético de Madrid est à moitié exaucé. Mercredi à l'aube, Forlan est resté une nouvelle fois muet dans cette Copa America 2011, mais il a grandement participé au succès des siens en demi-finale face au Pérou (2-0). D'une part en tirant habilement tous les coups de pieds arrêtés de la Celeste, comme ce fut le cas au tour précédent contre l'Argentine, mais aussi en affichant une belle complicité avec Luis Suarez, le héros de la rencontre. Toujours sans Edinson Cavani, blessé au genou gauche, la troupe d'Oscar Tabarez affichait la solidité et la solidarité qu'on lui connaît, cette même hargne qui lui avait permis d'atteindre le dernier carré de la récente Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Face au Pérou, 49e nation mondiale et tombeur de la Colombie au tour précédent (0-2, ap), l'Uruguay a vécu une partie plutôt tranquille. Hormis Yoshimar Yotun, auteur d'une frappe puissante mais imprécise en début de match (5e), et Paolo Guerrero, dont le boulet de canon a failli surprendre Fernando Muslera en fin de match (84e), les hommes de l'Uruguayen Sergio Markarian n'ont pas su mettre Diego Lugano et consorts en difficulté. Fernandez se manque, Suarez voit double Un bilan assez maigre, pour ne pas dire insuffisant face à une formation du calibre de la Celeste. Dominateurs et emmenés par un Alvaro Pereira une nouvelle fois remuant, les hommes de Tabarez ont dessiné leur succès après la pause, profitant d'une erreur d'appréciation du portier Raul Fernandez. Sur une frappe non cadrée de Forlan, le dernier rempart péruvien repoussait le ballon dans les pieds de Suarez, qui ne se faisait pas prier pour lancer les débats (1-0, 53e). Dans la foulée, on retrouvait l'attaquant de Liverpool, lancé à la limite du hors-jeu par Pereira, qui effaçait Fernandez avant de pousser le ballon dans le but vide (2-0, 58e). L'ancien de l'Ajax Amsterdam inscrivait-là son troisième but dans la compétition, revenant ainsi à égalité avec Sergio Agüero en tête du classement des buteurs L'espoir s'évaporait définitivement lorsque Juan Vargas voyait rouge quelques instants plus tard. Chatouillé dans son dos par Sebastian Coates, le puissant gaucher de la Fiorentina lui assénait un vilain coup de coude au visage, qui n'échappait pas à la vigilance de Monsieur Orozco, l'arbitre bolivien de cette demi-finale (69e). La Celeste vivait alors une fin de match paisible, se rapprochant au fil des minutes de sa 22e finale de Copa America. S'il l'emporte dimanche prochain contre le Venezuela ou le Paraguay en finale, l'Uruguay dépassera alors l'Argentine avec 15 trophées engrangés dans la compétition. Un sacré pied de nez pour une compétition qui se dispute cette année... en Argentine.
Football.fr

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago