le Chili et la Colombie illuminent la Copa America

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
555 views
Time to
read
1’

Les sélectionneurs interrogés désignent tous ces deux équipes comme les plus agréables à voir évoluer. La Colombie monte en puissance : après une entrée en lice faiblarde contre le Costa Rica (1-0), elle a eu les meilleures occasions face à l'Argentine (0-0) avant de disposer aisément de la Bolivie (2-0).
FALCAO DYNAMITE LES DÉFENSES
Son sélectionneur s'efforce de modérer l'engouement que son équipe suscite : "Nous sommes en construction, et chaque jour ce sera plus difficile, a estimé Hernan Dario Gomez. Il ne faut pas encore tirer de conclusion." "Nous savons que nous formons peu à peu notre identité, un style, une discipline, avec des remontées de balle rapides, des occasions de but, mais avec parfois des moments de distraction", précise-t-il.
Dans le jeu, les côtés participent beaucoup, avec les montées des arrières latéraux Zuñiga et Armero, tandis que l'assise défensive est renforcée par Carlos Sanchez en sentinelle, qui avait éteint Messi. Les Cafeteros disposent aussi de milieux complémentaires, entre le bon technicien Moreno et le véloce Ramos, et d'un buteur en grande forme, Falcao, auteur notamment de 17 buts dans la Ligue Europa, remportée cette saison par son équipe du FC Porto.
LE CHILI DANS LA LIGNÉE DU MONDIAL 2010
 

Le joueur chilien Alexis Sanchez. REUTERS/© Ivan Alvarado / Reuters

Le Chili avait déjà séduit au Mondial 2010, lorsqu'il avait atteint les huitièmes de finale, sous la houlette de Marcelo Bielsa. Un autre Argentin, Claudio Borghi, a pris sa succession en maintenant ses préceptes et l'essentiel du onze. Défense à trois, des latéraux très sollicités, et une doublette d'attaque très remuante, Suazo et Alexis Sanchez, "El Niño Maravilla" ("L'enfant prodige") d'Udinese courtisé par les plus grands clubs.
Surprise par l'ouverture du score du Mexique, la Roja avait eu les ressources pour renverser le score (2-1) avant de participer au match le plus ouvert de la Copa, contre l'Uruguay (1-1). Mardi, elle affronte le Pérou dans un duel d'équipes déjà qualifiées.
Romantique, Borghi ? "Notre équipe est conçue pour garder le ballon et jouer l'attaque, et nous sommes convaincus que c'est la meilleure manière de jouer, assure l'entraîneur. On va plus souvent gagner en jouant bien, et je préfère faire match nul de cette manière que gagner en jouant mal."
Le Monde

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago