L'Uruguay veut son quart

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
420 views
Time to
read
2’

Rien n'est encore joué dans ce groupe C de la Copa America, avant les ultimes matches qui auront lieu dans la nuit de mardi à mercredi. Si le Chili et le Pérou, avec quatre points chacun, sont déjà qualifiés pour les quarts de finale (ils termineront au pire 2e de leur groupe ou parmi les deux meilleurs 3e de la phase de poules), l'Uruguay joue un match décisif face au Mexique qui affiche zéro point mais qui peut toujours espérer se qualifier. Dans cette dernière journée du groupe C, l'Uruguay va tenter d'arracher sa qualification face à une équipe du Mexique rajeunie, qui a encore un petit espoir de jouer les quarts de finale. Coup d'envoi à 2h45 à La Plata. Dans l'autre match de la poule, le Pérou et le Chili se disputeront un peu plus tôt (00h15) la première place du groupe à Mendoza. En gérant parfaitement leurs deux premières rencontres et en réalisant un parcours quasi similaire, le Chili et le Pérou se retrouvent sans pression pour ce dernier match. Déjà qualifiés pour le prochain tour, le seul enjeu est de décrocher la première place du groupe et ainsi d'éviter de finir troisième. Sur ce que l'on a vu pour le moment, la Roja semble supérieure à la sélection péruvienne qui est, elle, la vraie bonne surprise de cette Copa America. Il sera intéressant de suivre la nouvelle performance d'Alexis Sanchez, le "Niño Maravilla", qui est la seule star de la compétition à avoir pour le moment tenu son rang avec le Colombien Radamel Falcao. Côté péruvien, Paolo Guerrero, auteur de deux réalisations en autant de match, aura à coeur de conserver la tête du classement des buteurs qu'il occupe en compagnie de l'attaquant de Porto. Crucial pour l'Uruguay L'Uruguay, qui partait avec le statut de favori du groupe, n'a pour le moment pas encore trouvé ses marques et a concédé deux matches nuls (1-1) face au Chili et au Pérou. Le plus inquiétant pour la Celeste est le manque d'efficacité de son trio Cavani-Forlan-Suarez. Sur le papier, le sélectionneur Oscar Tabarez dispose là de trois joueurs de grande classe, mais sur le terrain la donne est différente. Si Suarez affiche son niveau habituel, Forlan n'est plus le joueur de la Coupe du monde 2010 et ses performances sont actuellement inégales. Son match face au Chili en est le parfait exemple: placé derrière les deux attaquants, il est l'auteur d'une bonne première période en tant que numéro dix mais s'est totalement éteint en seconde. C'est encore plus délicat pour Cavani, l'attaquant de Naples. Révélation de la Série A 2010-2011, le deuxième meilleur buteur du championnat italien (25 buts) n'est que l'ombre de lui-même, certainement très éprouvé après une saison pleine, durant laquelle il a disputé 47 matches avec son club. Pire, le natif de Salto s'est blessé face au Chili (une entorse au genou gauche) et est très incertain pour cette rencontre décisive. Décidément, le Mexique semble plus à l'aise en Gold Cup que dans la Copa America. Avec une équipe quasiment remaniée dans sa totalité et composée majoritairement de jeunes joueurs, les Mexicains n'ont pas réussi à prendre des points contre les Chiliens (1-2) et les Péruviens (0-1). La Tri, emmenée par Giovani dos Santos, tentera de bousculer l'Uruguay, mais au vue de leurs dernières sorties, les espoirs sont maigres pour les Aztèques.
Par Thomas KEBBOUCHEDe Football.fr

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago