Alternative en faveur de la ratification de Bernard Gousse

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
264 views
Time to
read
1’

AlterPresse] --- Des acteurs de la vie politique haïtienne apprécient diversement la désignation de l’avocat et ex ministre de la justice Bernard H. Gousse comme prochain premier ministre.
La plateforme Alternative, ancienne opposition à l’administration de l’ex président René Préval, approuve le choix fait par le président Michel Martelly et prône l’établissement d’un pacte de gouvernabilité.
« Gousse nous disons qu’il est bon », déclare à AlterPresse, Serge Gilles, membre du directoire de l’Alternative.
« Nous avons demandé a nos parlementaires de voter » en faveur de la ratification de Gousse, confie-t-il.
Toutefois, il souligne que la ratification du premier ministre désigné ne représente pas la solution des problèmes du pays.
« S’il est ratifié tant mieux, mais cela ne va pas résoudre la crise ; c’est le pacte de gouvernabilité qu’il faut établir », préconise Gilles.
Selon lui, cet accord devrait permettre aux divers secteurs de s’entendre sur des perspectives d’avenir et de trouver des réponses aux besoins fondamentaux de la population.
De leur coté, les membres de la direction du parti Fanmi Lavalas de l’ancien président Jean Bertrand Aristide , disent se garder « d’opiner sur la désignation de quiconque comme premier ministre, puisque le parti a été exclu du processus électoral ».
« Nous n’avons pas de position sur les différentes désignations de premier ministre », précise à AlterPresse Ansyto Félix, responsable de la commission de mobilisation du parti.
Toutefois, Fanmi Lavalas déplore des « pressions du pouvoir exécutif sur le pouvoir législatif » pour parvenir à imposer un premier ministre, selon Félix qui critique le comportement du chef de l’État qui và « à l’encontre de la démocratie ».
Le bloc majoritaire au parlement, composé essentiellement des élus issus du parti Inite, ne cachent pas leur intention de voter contre la ratification de Gousse, jugée inacceptable.
Le sénateur Joseph Lambert, coordonnateur du parti INITE, déclare que « pour lui c’est un choix qui est déjà rejeté » et « le président Martelly doit adopter les dispositions constitutionnelles pour désigner un autre premier ministre ».
« Le vote sera éminemment politique », avertit-il.
Bernard Gousse est la deuxième personnalité désignée premier ministre par Michel Martelly. Le choix de l’homme d’affaires Gérard Daniel Rouzier a été rejeté par la chambre des députés le mardi 21 juin dernier. [rh gp apr 08/07/2011 08 :00]

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago