Franck Ciné, placé en garde à vue, son avocat dénonce

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
360 views
Time to
read
1’

Le Président directeur général de la firme de téléphonie mobile HAITEL, M. Franck Ciné (77 ans), a été placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat dimanche dernier à Port-au-Prince du numéro un de la Banque Nationale de Crédit (BNC), Guiteau Toussaint.
Un des avocats de M. Ciné, Me Wilson Estimé, a protesté au micro de Radio Kiskeya contre cette décision du Parquet du Tribunal civil de la capitale. « Des questions abracadabrantes autour du Pdg de la BNC et de la SOCABANK ont été posées à mon client. Au moment où nous devions laisser le Parquet, on nous a appris que M. Ciné devait rester à la disposition de la justice », a déclaré l’avocat.
Exprimant son étonnement d’une telle décision, Me Estimé a nié toute implication de son client dans le dossier de l’assassinat de Guiteau Toussaint. Interrogé sur les éventuels rapports entre les deux hommes, il indique qu’ils se sont vus seulement à la cérémonie d’investiture du président Martelly le 14 mai dernier après 3 ans au cours desquels, après une longue période de détention dans le cadre du dossier de la SOCABANK, M. Ciné résidait pratiquement à l’étranger et ne revenait en Haïti que pour de brefs séjours de travail.
Actionnaire majoritaire de « feu » la Société Caribéenne de Banque (SOCABANK), Franck Ciné avait été écroué le 6 juin 2007 et devait être gardé en prison pendant plusieurs mois en compagnie de trois anciens membres du conseil d’administration de la "Banque sans frontières", Patrick Vieux, Patrick Poitevien et Claudel Géhy. Ils étaient tous accusés d’escroquerie dans le cadre d’une faillite frauduleuse estimée à plus de 40 millions de dollars.
L’ancien PDG de la banque, Charles Beaulieu, alors également poursuivi, s’était réfugié à l’étranger, officiellement pour « raison de santé ».
Après des mois de redressement sous la direction de la Banque Centrale, la SOCABANK avait été finalement absorbée en décembre 2006 par la Banque Nationale de Crédit (BNC) dirigée par Guiteau Toussaint. Une décision qui avait été prise avec la bénédiction des petits actionnaires de la banque en difficulté. [jmd/Radio Kiskeya]

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago