Selon Edo Zenny, la panique crée par les Brésiliens est une insulte au pays

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
322 views
Time to
read
1’

(AHP) – Le premier sénateur du Sud-est, Edwin Zenny s’est solidarisé jeudi des agents douaniers qui avaient dimanche été empêchés de faire leur travail de vérification des colis d’un groupe de militaires brésiliens a l’aéroport international Toussaint Louverture. Dimanche, un groupe de militaires brésiliens armés de la "Mission des Nations-Unies pour stabiliser Haïti (MINUSTAH) avaient créé la panique à l'Aéroport international Toussaint Louverture de Port-au-Prince en tirant des rafales d'armes pour favoriser un acte jugé contraire aux principes douaniers internationaux.Ces hommes arrivés à bord d'un char de guerre, ont fait d'abord  irruption  à la salle d'arrivée de l'Aéroport  pour forcer le passage de marchandises privés d'au  moins deux de leurs collègues clairement identifiés, arrivés à bord d'un vol de l’Insel Air en provenance de Miami.Les douaniers  dans le cadre de leur travail régulier avaient commencé à constater dans les bagages de ces  passagers, des marchandises taxables dont des laptops et des projecteurs, quand le groupe de militaires armés est intervenu pour couper court à la vérification, emmenant avec eux les passagers spéciaux et leurs bagages. Le sénateur Zenny affirme que ces genre d’incident prouve l’irrespect des soldats onusiens vis-à-vis du pays.Il appelle le chef de l’Etat à se prononcer sur la question car les parlementaires n’ont aucune raison d'interpeller des ministres, notamment celui des affaires étrangères, qui sont tous démissionnaires. Le porte-parole adjoint de la Minustah, Vincenzo Pugliese a fait savoir qu’une enquête est ouverte pour faire le point sur l’incident. "La Mission, a été saisie de cet incident et elle a  aussitôt ouvert une enquête pour établir les circonstances précises", a indiqué M. Pugliese. Il a ajouté que la mission onusienne en a informé le Chef de l’Etat ainsi que le ministère des Affaires étrangères, et les tient régulièrement au courant de l’évolution de ce dossier. "Dès que cette enquête sera terminée, les résultats seront communiqués aux autorités haïtiennes dans le meilleur délai, a-t-il promis. Vincenzo Pugliese a aussi indiqué que conformément à l’accord entre le Gouvernement haïtien et les Nations Unies concernant le Statut de l’Opération des Nations Unies en Haïti (SOFA), la MINUSTAH et son personnel doivent respecter toutes les lois et règlements du pays. Le Représentant Spécial prend toutes les dispositions voulues pour assurer le respect de ces obligations, a-t-il dit.

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago