Martelly souhaite le lancement d’une mobilisation sur la problématique environnementale

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
254 views
Time to
read
1’

[AlterPresse] --- Le président Michel Martelly convie les différents acteurs engagés dans la protection de l’environnement naturel haïtien « d’entamer une vaste campagne visant à promouvoir une prise de conscience nationale », au cours d’une rencontre le 8 juin avec une vingtaine de représentants d’organisations membres du regroupement Réseau Écolo.
Le président promet « d’assurer une bonne gestion des problèmes environnementaux », tout en estimant qu’« Haïti est un désastre » dont la réparation nécessite « l’implémentation d’un programme agressif de promotion, de réhabilitation et de protection forestière ».
A l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, célébrée le 5 juin, le Réseau avait, dans un manifeste, conseillé aux autorités de l’État et aux représentants de la communauté internationale toute une série de mesures, en vue de protéger l’environnement.
Parmi les recommandations à court terme, le Réseau Écolo, convie les autorités à vulgariser les « mesures de sécurisation des familles vivant sous des abris de toile par rapport à la saison cyclonique – qui va du mois de juin au mois de novembre ».
Le réseau souligne aussi la nécessité de l’intégration dans le cursus scolaire, à partir de la rentrée scolaire d’octobre 2011, d’enseignements sur l’ « éducation civique et environnementale ».
Toujours dans cette même perspective, le regroupement prône entre autres, le financement de recherches avancées sur des matériaux de construction alternatifs, en vue de réduire la pression sur les mines de sable et de gravier, l’appui au développement d’exploitations forestières, la promotion agressive de l’utilisation du gaz propane et la conduite d’études en vue d’une planification urbaine protégeant l’environnement.
Structurellement, le réseau appelle les responsables étatiques à renforcer le ministère de l’environnement, d’établir un système national d’informations pour l’environnement et d’organiser une campagne agressive de réduction du taux de croissance démographique.
Aujourd’hui le taux de déforestation d’Haiti dépasse 98%. Les arbres coupés servent entre autres, à fabriquer du charbon, dont Port-au-Prince, la capitale haitienne, absorbe 70% de la production nationale. [rh gp apr 9/6/2011 10 :20]

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago