Point de Presse des Nations Unies en Haïti du 9 juin 2011

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
450 views
Time to
read
9’

INTERVENTION  DU  PORTE-PAROLE  ADJOINT  DE  LA  MINUSTAH, VINCENZO PUGLIESE
 
Bonjour à tous et bienvenue à ce point de presse hebdomadaire des Nations Unies.
Comme vous le savez, dans la soirée du 6 juin, des pluies torrentielles se sont abattues sur plusieurs zones des départements de l’Ouest et des Nippes, ce qui a causé des inondations, des glissements de terrain et des dégâts matériels considérables. Selon les derniers chiffres de la Direction de la Protection Civile, le bilan s’élève à au moins 25 morts, 6 personnes portées disparues, et 8 autres blessées. Quatorze maisons seraient détruites et quatre cent soixante dix 470 autres endommagées, rendant ainsi 484 familles sinistrées.
La MINUSTAH, dans le cadre de son appui aux autorités haïtiennes, a déployé des unités militaires qui ont pris part aux opérations de sauvetage dans la nuit du 6 juin. La porte-parole adjointe de la Force, le Lieutenant Commandant, Claire Berthiaume, nous résumera les différents domaines d’intervention de la composante militaire suite à ces intempéries.
 

INTERVENTION  DE  LA  PORTE-PAROLE  DE  LA FORCE  MILITAIRE, CLAIRE  BERTHIAUME

Aujourd’hui, je suis heureuse de dire que la situation de sécurité dans la majeure partie du pays est restée stable. Nous continuons à travailler en coordination avec la Police Nationale d’Haïti et la Police des Nations Unies et nous avons toujours en place des postes de contrôle, des patrouilles à pied et des véhicules dans les zones sensibles pour montrer notre détermination à dissuader tout acte de violence possible.
Les casques bleus travaillent fort pour aider le gouvernement haïtien et la communauté humanitaire internationale  à  se préparer pour la saison cyclonique et à répondre rapidement à n’importe quelle catastrophe naturelle ou tempête, comme par exemple les pluies diluviennes de lundi dernier.
Pendant le mois de juin, les ingénieurs militaires de la MINUSTAH ont réalisé de nombreux projets pour aider à atténuer les effets des récentes pluies diluviennes et de réduire les possibles effets d’éventuels ouragans au cours de la saison cyclonique. Ceci inclut des travaux de drainage dans les camps de personnes déplacées, des réparations de route, la consolidation des ponts ainsi que le curage des canaux d’évacuation d’eau.
A cause des pluies diluviennes dans de nombreux endroits à Port-au-Prince,  notre personnel militaire et des matériels ont été déployés pour venir en aide à la population locale affectée.
Par exemple, le 6 juin en soirée, au camp de personnes déplacées Te Roche à Delmas, le personnel militaire est intervenu immédiatement après que le camp était complètement inondé. Les inondations ont balayé près de 150 tentes et 400 personnes ont été affectées.
Les militaires ont aidé à transporter près de 35 personnes et leurs effets personnels du camp de Te Roche, dans la zone de Delmas, au Camp Dortoir de l’Université et au Camp Turc. Les soldats de la MINUSTAH ont également fourni de l’assistance médicale à certains d’entre eux qui avaient des blessures mineures. De plus, mardi, un enfant en train de se noyer, en raison des fortes pluies, a été sauvé par les militaires dans la zone de Tabarre.
Une compagnie de génie militaire a été déployée pour réparer la digue sur le côté sud du camp Te Roche où 45 mètres de cette digue ont été endommagés et devaient être réparés rapidement afin de prévenir de nouvelles inondations.
La MINUSTAH a mobilisé des hélicoptères au cas où des vols de reconnaissance pour évaluer la situation seraient nécessaires; ainsi que des équipes d’ingénieurs et des équipements militaires au cas où des travaux de réparation soient requis.
La composante militaire est en train de planifier un autre exercice inter-agence en réponse aux catastrophes naturelles avec le programme des Nations Unies pour le Développement et le Département de la Protection Civile, dans les régions de l’Ouest et du Sud-est. Ces zones sont susceptibles d’être affectées par la saison des ouragans et des catastrophes naturelles de 2011. Il s’agit d’un exercice conjoint avec les participants au niveau national et régional.
Ces exercices nous donnent l’occasion de travailler ensemble, d’apprendre à partager les responsabilités en cas de catastrophe naturelle, de mieux coordonner, et de mieux communiquer les uns avec les autres en cas d’un sinistre réel. Le prochain exercice de simulation est prévu pour mi-juillet.
Merci et bonne journée.
 
INTERVENTION DUPORTE-PAROLE ADJOINT DE LA MINUSTAH
 
Je donne maintenant la parole à la porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires en Haïti, Emmanuelle Schneider, qui fera le point des différentes interventions entreprises, ou qui restent à entreprendre, pour venir en aide aux victimes des fortes pluies des derniers jours en appui à la Direction de la Protection Civile.
 
INTERVENTION DE LA PORTE-PAROLE DU BUREAU DE LA COORDINATION DES AFFAIRES HUMANITAIRES (OCHA), EMMANUELLE SCHNEIDER
Bonjour,
Je commence par une bonne nouvelle. Nous venons d’apprendre à 10 heures ce matin que l’alerte orange a été levée mais le Centre d’opérations d’urgence du département de l’Ouest (COUD) reste activé jusqu’à demain matin car la réponse est toujours en cours.
Les départements les plus touchés sont l’Ouest, les Nippes et l’Artibonite. Sur les 187 camps pour personnes déplacées qui ont été évalués, 32 ont subi des dégâts. Des centaines de tentes et abris d’urgence ont été inondés ou se sont effondrés  Dans la région des Palmes, le canal menant à la mer a aussi débordé inondant la zone de Mariani de Gressier. La rivière Artibonite a débordé et a inondé la ville de Grande Saline. Dans les Nippes, Baradères a également été inondée.
Sous la direction du Département de la protection civile (DPC), les distributions de bâches, de tentes, de râteaux, pelles, kits d’hygiène ont commencé dès le 7 juin et se poursuivent à l’heure actuelle notamment dans les communes de Tabarre, Cité Soleil, Martissant, Delmas, Carrefour, Léogâne et Port-au-prince. Des distributions de nourriture par le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Mouvement de la Croix rouge commenceront cet après midi à Cité soleil pour les 450 familles affectées.  Je précise que l’aide est apportée aussi bien aux résidents des camps qu’aux communautés affectées.
Trois centres d’évacuation ont été identifiés à Cité Soleil, Tabarre et Martissant dont la capacité d’accueil est évaluée à 3 300 personnes.   L’évacuation de 87 familles a  eu lieu à Baradères dans les Nippes. A Tomazeau, 71 familles ont été évacuées également au cours du week-end, avant même les pluies du 6 au 7 juin, en raison de la montée des eaux du lac Azuei.
Le drainage des camps inondés est également en cours.  Les partenaires chargés de la réponse en eau, hygiène et assainissement signalent en revanche que les systèmes d’alimentation en eau n’ont pas subi de dommages.
Face aux flambées de choléra qui se produisent dans l’ensemble du pays,  de nombreux partenaires qui avaient diminué le volume de leurs activités les ont réactivés.  Des centres de réhydratation orale et des points de chloration de l’eau supplémentaires ont été mis en place.  La capacité en lits à Port-au-Prince est passée à 2 400, soit une augmentation de 300 lits. Le ministère de la Santé ainsi que les partenaires de santé contrôlent la situation.
 
INTERVENTION DU PORTE-PAROLE ADJOINT DE LA MINUSTAH

Je poursuis avec d’autres activités de la Mission.
L’Unicef, l’Institut du Bien Être Social et d’autres partenaires dont la MINUSTAH ont lancé officiellement la semaine de l’Enfant haïtien le lundi 6 juin dernier, dont l’objectif est d’attirer l’attention de la société haïtienne sur l’importance de veiller aux droits des enfants qui ont besoin d’être protégés et préservés contre toutes formes d’abus. Cette année, la Journée de l’Enfant haïtien est placée sous le thème : « Respectez nos droits, c’est tout ce que nous vous demandons ».
La semaine sera marquée par plusieurs activités dans les crèches et orphelinats et des conférences dans les écoles pour sensibiliser les participants sur les droits de l’enfant et les abus dont ils sont souvent victimes. Elle sera clôturée par des manifestations culturelles et artistiques, organisées au Ranch de la Croix des Bouquets le 12 juin prochain, qui marque la Journée de l’Enfant haïtien.
L’Unité de la protection de l’enfant de la MINUSTAH a pour sa part participé à l’élaboration de plusieurs documents de plaidoyer relatifs aux droits fondamentaux des enfants, qui a été présenté au Président de la République le 6 juin. Ce document concerne plus particulièrement le cas des enfants en conflit avec la loi et ceux victimes de traite et de trafic.
Je vous signale à ce propos que Lillian Thuram, Ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF et quant à lui footballeur de renommée mondiale, est dans le pays dans le cadre du plaidoyer en faveur des enfants Haïtiens.
Lilian Thuram donnera une conférence de presse aujourd’hui, à 12 heures 30, dans le local de l’UNICEF à la Logbase, en compagnie de Mme Françoise Gruloos-Ackermans, Représentante de l’UNICEF en Haïti.
Pour vous tous qui êtes déjà sur place, un bus sera disponible pour vous emmener au local de l’UNICEF qui se trouve à quelques minutes d’ici.
Je passe maintenant la parole au porte-parole de la Police des Nations Unies en Haïti, René Kentsa, qui nous présentera des informations relatives aux activités de la semaine.
 
INTERVENTION DU PORTE-PAROLE DE LA POLICE DES NATIONS UNIES (UNPOL), RENE KENTSA

Dans le cadre de l’appui opérationnel de la Police des Nations Unies à la PNH, des opérations conjointes UNPOL-FPU-PNH ont été menées récemment dans certains sites réputés criminogènes à travers le pays.
L’opération la plus récente s’est déroulée il y a trois jours à Fort National, au cours de laquelle un individu qui était activement recherché par la Police a été rattrapé.
Les plus importantes de ces opérations restent cependant celles qui ont eu lieu le 30 mai  et le 4 juin 2011, dans les départements de l’Artibonite et de l’Ouest.
Parlant du département de l’Artibonite, l’opération s’est déroulée le 30 mai précisément dans la ville de Montrouis, au lieu dit « Paz Beach ».
En termes de bilan pour cette opération, nous avons saisi:
-01 pistolet automatique + un chargeur,
-21 minutions de 9mm,
-75 minutions de calibre 12,
-17  grammes de cannabis.
Des personnes interpellées (au nombre de 16 au total) ont été mises sous investigation afin  d’identifier d’autres maillons éventuellement impliqués dans divers gangs.
 
La seconde opération conjointe en appui à la PNH s’est déroulée le 4 juin dernier dans le département de l’Ouest à Pétion ville. Cette opération s’est soldée par la mise en hors d’état de nuire de 4 présumés kidnappeurs, régulièrement cités dans des vols à mains armées. L’autre fait marquant au cours de cette opération était la saisie d’une arme à feu et d’un chargeur garni de 6 minutions. Voilà pour ce qui concerne le volet  des opérations.
Concernant maintenant le volet développement de la PNH, la Police des Nations Unies continue son appui à la formation de cette Institution policière.
C’est dans cette optique que depuis le 3 juin dernier, à Miragoane, une formation théorique et pratique sur l’harmonisation des techniques et dispositifs des points de contrôle  (check points) est dispensée aux Unités départementales de maintien de l’ordre (UDMO). Elle permettra à chaque policier impliqué dans un point de contrôle de maîtriser les techniques universellement reconnues en la matière.
Bien qu’étant un exercice, ces policiers de l’UDMO en formation, dans la phase pratique, ont établi trois points de contrôle sur la route de Miragoane. Au cours de cet exercice, sept conducteurs, un véhicule et six motocyclettes ont été conduits au commissariat pour diverses infractions liées au code de la route.
Le bureau de la formation continue de l’Académie de police annonce dès le 13 juin, en partenariat avec l’Ambassade de France, un autre stage en faveur des UDMO et des CIMO. Il s’agira pour les stagiaires des Cayes, des Gonaïves, de Cap Haïtien, de Hinche et de Miragoane de  bénéficier d’une autre formation aux techniques de maintien de l’ordre.
 

Questions-Réponses


MINUSTAH FM : Peut-on avoir le nom du bandit arrêté  au Fort National ?

René Kentsa : Pour l’instant  l’investigation est en cours et lorsqu’on aura bouclé l’enquête le nom sera rendu public.
 

Signal FM: Pouvez vous nous donnez quelques précisions concernant l’incident qui s’est  produit dimanche dernier à l’aéroport  où des soldats brésiliens auraient ouvert le feu ?

Vincenzo Pugliese : La MINUSTAH prend très au sérieux ces allégations. La Mission a été saisie de cet incident qui s’est produit le dimanche 5 juin à l’aéroport Toussaint Louverture, comme vous venez de le dire. Elle a aussitôt ouvert une enquête pour établir les circonstances précises de cet incident et a également informé le Chef de l’Etat haïtien ainsi que le ministère des Affaires étrangères, et les tient régulièrement au courant de l’évolution de ce dossier. Dès que cette enquête sera terminée, les résultats seront communiqués aux autorités haïtiennes dans les meilleurs délais.
 

VISION 2000: Mais qu’est ce qui serait à la  base de cet incident ?

Vincenzo Pugliese : C’est une bonne question et je pense que la bonne réponse viendra lorsque l’enquête sera terminée.
 

ALTER-PRESSE : Quels sont les premiers éléments d’information dont dispose la MINUSTAH sur cet incident ?

Vincenzo Pugliese : Nous n’aurons pas les premiers éléments d’informations tant que l’enquête n’est pas terminée. Je tiens à préciser que conformément à l’accord entre le Gouvernement haïtien et les Nations Unies concernant le Statut de l’Opération des Nations Unies en Haïti (SOFA), la MINUSTAH et son personnel respectent toutes les lois et règlements du pays. Le Représentant Spécial prend toutes les dispositions voulues pour assurer le respect de ces obligations.
Si vous n’avez plus de questions, je vous remercie d’être venus. A la semaine prochaine.

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago