Le président Martelly et le vice president du CEP constatent le vide

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
2 années ago
826 views
Time to
read
1’

(AHP) – Le président Joseph Michel  Martelly, s’est une nouvelle fois entretenu mardi avec les conseillers électoraux. Comme lors de la première rencontre, tenue lundi, seuls 3 conseillers étaient disponibles. Le chef de l’Etat a dit constater que le Conseil Electoral Provisoire (CEP) est quasi-dysfonctionnel. "Il n’y a que 3 conseillers qui n’ont pas choisi de fuir, a dit Michel Martelly. On s’est entretenu avec le président du CEP, Gaillot Dorsinvil, il a dit qu’il est malade. Mais quand on lui a proposé de lui rendre une visite de courtoisie, il n’a pas réagi, a rapporté Michel Martelly qui affirme avoir demandé au vice-président de lui envoyer le document relatif aux résultats des élections pour les 19 cas litigieux. Le vice-président du conseil, Me Jean Thélève Pierre Toussaint, affirme lui aussi ne pas savoir ou se trouve actuellement le président Dorsinvil. Pour ce qui est des 19 élus constestés, le conseiller Toussaint affirme avoir envoyé, une nouvelle fois, au chef de l’Etat les décisions du BCEN spécial. Il reconnait lui aussi que le CEP est dysfonctionnel, car  seuls 3 conseillers sont disponibles sur les 9 membres qui forment l’institution. Il s’agit de Ribel Pierre, Laurette Croyance et lui-meme. Outre Gaillot Dorsinvil, disparu, trois autres collègues, Lionel Rafael, Jacques Belzin et Guerrier Antenor sont à l’étranger et seraient tous malades. alors que deux autres conseillers, Ginette Cherubin et Jean Enel Désir (décédé) s’étaient déjà retirés de l’institution. Le conseiller Toussaint a par ailleurs fait savoir que l’état de dysfonctionnement dans lequel se trouve actuellement le CEP va l’empêcher de publier les résultats définitifs des élections partielles réalisées le 29 mai dernier. La majorité des membres du conseil devrait parapher le document relatif à la publication des résultats définitifs, a-t-il dit, soulignant que seul le tiers des conseillers est pour le moment disponibles. Il dit croire qu’il appartient au président de la République, garant de la bonne marche des institutions, de décider de la façon dont cette crise peut être résolue.

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago