Gaillot Dorsinvil sort de son chapeau une formule magique

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
223 views
Time to
read
2’

Le Conseil électoral provisoire, dont l’indépendance est depuis plusieurs mois hypothéquée, a rendu public tard mardi soir son verdict censé être final sur les résultats des législatives contestées moins favorables à la plateforme au pouvoir INITE qui, suite à d’intenses pressions internationales, n’obtient que quatre sièges supplémentaires à la Chambre basse contre 16 précédemment.
"Le Conseil électoral provisoire, après avoir tranché les différends à travers ses organes contentieux, comme il est dit à la section H de la Loi, proclame les résultats définitifs des élections", indique dans un communiqué l’institution électorale dont un Bureau du contentieux électoral national spécial a attribué respectivement cinq et quatre sièges aux plateformes Ansanm Nou Fò et Alternative.
Cette dernière remporte aussi un nouveau siège à la Chambre haute grâce à la victoire du Dr Francisco de la Cruz, devenu le premier Sénateur du Centre devant Dera Dieuseul Simon de Lavni, deuxième.
Ce classement vient inverser les résultats définitifs qui avaient vu l’élu d’Alternative -pourtant premier dans les résultats préliminaires du 4 avril- tomber à la troisième place synonyme d’élimination derrière ses rivaux Dera Dieuseul Simon et Bazelais François (INITE).
Avec un siège chacun à la Chambre des Députés, on retrouve cinq autres formations politiques Rasanble, MOCHRENA, Solidarité, PONT et MAS.
Portant la griffe de Gaillot Dorsinvil, le président du CEP passé maître dans l’art des "négociations électorales" avec la communauté internationale et le pouvoir en place, ces résultats définitifs deuxième version consacrent le triomphe de trois Députés sortants de la plateforme présidentielle, Patrick Domond (sud-est), Jean Rigaud Bélizaire (Abricots/Bonbon, Grand’Anse, sud-ouest) et Luther King Marcadieu (Belladère, centre) venus consolider une majorité relative déjà assez forte.
En revanche, leurs collègues Jean Marcel Lumérant (Grand-Goâve, ouest), Anthony Dumont (Léogâne, ouest), Laurore Edouard (Petite Rivivière de Nippes, sud-ouest) et Jean Berthold Bastien (Vallières/Carice/Mombin Crochu, nord-est) ont été évincés.
Dans cette dernière circonscription électorale, très agitée comme beaucoup d’autres depuis plusieurs semaines, une élue repêchée retient l’attention. Considérée comme une "amie proche" de Gaillot Dorsinvil, Phanèse Laguerre l’a finalement emporté avec un score éloquent de 60,24% obtenu paradoxalement dans un scrutin serré ayant nécessité l’arbitrage, sinon l’ingérence, de la Mission d’observation de l’OEA et de la CARICOM, représentante officielle des principaux partenaires d’Haïti (Etats-Unis, Union européenne, ONU) impliqués dans le processus.
Grâce à une formule magique dont lui seul a le secret, le président de l’organisme électoral a pu, à travers son BCEN spécial, apporter une réponse globalement acceptable aux injonctions des uns et satisfaire l’appétit du pouvoir des autres.
Tout compte fait, en dépit de quelques grincements de dent et violentes protestations de perdants récalcitrants notamment à l’île de La Gonâve, ces résultats semblent avoir toutes les chances d’être validés et de passer, après maints scandales et tempêtes, pour la sacrosainte expression du "vote populaire". spp/Radio Kiskeya

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 mois ago