La lutte contre le kidnapping et le blanchiment d'argent: la DCPJ demande l'aide de la societe civile

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
2 années ago
439 views
Time to
read
<1’

Si quelqu’un vient placer de fortes sommes dans une banque ou y effectuer de gros retraits, les responsables devraient interroger cette personne sur l’origine de ces fonds ou alerter les instances compétentes dans la lute contre la corruption comme l’ULCC et l’UCREF, a exhorté Frantz Thermilus qui dit l’impuissance de la police à combattre toute seule les phénomènes du kidnapping et du blanchiment d’argent.
 
M. Thermilus a annoncé la saisie de 70 millions de dollars américains de biens illicites en nature et en espèce par la Direction centrale de la police judiciaire(DCPJ) dans le cadre de la lutte engagée par ce département de la PNH contre le blanchiment d'argent. Mais ces efforts seront inutiles sans la collaboration des institutions brassant de fortes sommes d'argent.
Le directeur de la DCPJ a ainsi appelé des institutions financières comme les banques et les concessionnaires à fournir des informations sur toutes transactions, dépôt ou retrait d'une somme exorbitante effectuée par une tierce personne, comme recommandé par l'ULCC et de l'UCREF.
Pour illustrer ses propos, M. Thermilus donne l’exemple d’un ex-policier recherché par la police qui s’est procuré le 25 septembre 2009 une voiture chez un concessionnaire pour la somme de 32 800 dollars US payée cash. Le lendemain, il est revenu s’acheter une autre voiture pour la même somme sans que le concessionnaire en question ne songe à informer les autorités étatiques responsables sur ces transactions, regrette le DG de la DCPJ
Source: HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago