Nouvelle administration: Jeux d'alliance

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
264 views
Time to
read
1’

[AlterPresse] --- En attendant la confirmation ou la rectification, le 16 avril, des résultats du deuxième tour de la présidentielle et des législatives, le 20 mars 2011, les milieux politiques en Haïti essaient de construire des alliances dans la perspective de l’arrivée au pouvoir de la nouvelle administration.
Les cartes devraient être plus claires avec la configuration définitive du nouveau parlement.
La plate-forme “Inite” (Unité), du président sortant René Garcia Préval, pourrait avoir 16 sénateurs (sur 30) au Grand Corps et 33 députés (sur 99) à la chambre basse. Score qui ne donne pas à ce regroupement la majorité au parlement, dont les 2 prochains présidents devront négocier avec le futur chef de l’État pour désigner le nouveau chef de gouvernement.
Entre-temps, le regroupement politique “Alternative”, qui avait appelé au boycott des élections, compte se réunir cette semaine avec ses “élus’ (sénateurs et députés) afin de définir sa nouvelle stratégie politique face à la prochaine administration et à la politique qui sera appliquée. Avec l’incorporation d’alliés, “Alternative” envisage de constituer une force avec ses 5 sénateurs et 13 députés élus au scrutin des 28 novembre 2010 et du 20 mars 2011.
Malgré l’absence de la configuration définitive du nouveau parlement, qui devrait entrer en fonction le 25 avril, les sénateurs de la plate-forme “Inite” annoncent leur volonté de procéder, avant le 14 mai 2011, à une opération d’amendement de la Constitution du 29 mars 1987.
Le nouveau président devrait prêter serment le 14 mai devant les 2 chambres réunies en assemblée nationale.
Une course contre la montre est donc attendue, non seulement sur le chapitre de la Constitution, mais aussi pour la remise de nouveaux bâtiments préfabriqués devant loger le parlement dont les locaux ont été détruits le 12 janvier 2010. Les travaux, qui sont en cours sur le même site détruit, sont conduits par une équipe d’ingénieurs de la mission des Nations Unies de stabilisation en Haïti (Minustah) qui a apporté un financement à hauteur de 800 mille dollars américains (US $ 1.00 = 41.00 gourdes ; 1 euro = 58.00 gourdes aujourd’hui).
Pour sa part, Michel Martelly se déclare prêt pour la transition qui devrait commencer après la publication des résultats définitifs des élections. La candidate à la présidentielle, Mirlande Manigat, n’a pas voulu user du droit de contestation auprès du contentieux électoral, sur la base d’une série de violations de plusieurs dispositions de la loi électorale, argumentent ses avocats.
Plus d’une année après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, des interrogations continuent de planer sur l’orientation (statu quo, continuité ou autre) que prendra le pays dans le cadre de projets de reconstruction nationale, notamment validés par la commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (CIRH), dont la disparition est demandée par plus d’une quarantaine d’organisations sociales au vu de la dépendance de cette structure vis-à-vis de la communauté internationale.
En avril 2011, seulement 30% des 5 milliards de dollars américains promis à Haïti au lendemain du séisme ont été décaissés. 80% des décombres n’ont toujours pas été retirés. [rc gp apr 15/04/2011 10 :00]

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago