Le Real Madrid rejoint le Barça en demi-finales

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
348 views
Time to
read
2’

Vainqueur 4-0 à l'aller, le Real Madrid a assuré sa qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions en remportant le match retour 1-0 face à Tottenham. Les Madrilènes affronteront le FC Barcelone, double vainqueur du Shakhtar Donetsk, au tour suivant, offrant aux amateurs de football la perspective réjouissante de déguster quatre Clasicos en seize jours !

Dès samedi, en championnat, les hommes de José Mourinho rencontreront leurs éternels rivaux catalans, leaders de la Liga avec huit points d'avance. Le 20 avril, les deux équipes se feront face en finale de la Coupe du roi, avant, donc, d'en découdre à nouveau lors d'une double confrontation européenne les 27 avril et 3 mai.
RICARDO CARVALHO SUSPENDU POUR LA DEMI-FINALE ALLER
Mercredi, contre Tottenham, le Real Madrid prouvait dès le début du match qu'il était extrêmement concentré sur son sujet. Preuve que les Merengue ne considéraient pas la qualification comme acquise, Mourinho avait choisi d'aligner une équipe composée des titulaires habituels, y compris ceux – Cristiano Ronaldo, Sergio Ramos, Alvaro Arbeloa, Angel Di Maria et Ricardo Carvalho – qui risquaient une suspension en cas de carton jaune. Dès la 2e minute, après un une-deux avec Adebayor, l'homme fort (2 buts) du match aller, à nouveau aligné seul en pointe, Ozil pénétrait dans la surface adverse et adressait une frappe trop molle au gardien.
En face, contraint de marquer quatre buts sans en encaisser pour avoir droit à une prolongation, Tottenham jetait d'entrée toutes ses forces dans la bataille. Côté gauche, l'ailier Bale voyait son centre détourné par Casillas (4e). Intenable, l'ailier gallois faisait peser une menace permanente sur la défense madrilène, mais la solide escouade espagnole minimisait sa peine en conservant la possession de balle. A la 26e minute, l'attaquant londonien Pavlyuchenko ratait le genre d'occasion qu'une équipe menée 4-0 ne peut se permettre de manquer : la frappe du Russe, à la réception d'un bon centre de Lennon, passait largement au-dessus de la barre transversale.
LA FAUTE DE MAIN DE GOMES
Un arbitre zélé aurait pu faciliter la tâche des Londoniens en sifflant penalty sur une ou deux actions litigieuses, mais l'Italien Rizzoli n'est pas de ceux-là. Le Real montrait régulièrement que Tottenham n'avait pas beaucoup de raisons d'y croire. A la 36e, Gomes sortait une dangereuse tête lobée de Ramos sur corner. Dans la foulée, Ricardo Carvalho, suite à un tacle trop sévère, recevait un carton jaune qui le prive de la demi-finale aller. A la mi-temps, les Anglais n'avaient pas avancé d'un iota dans leur mission initiale : ils comptaient toujours quatre buts de retard sur leur adversaire.
Au retour des vestiaires, le Real enterrait le peu d'espoir qu'il restait aux Londoniens. A la 49e minute, une frappe lointaine de Ronaldo était mal évaluée par Gomes, qui commettait une faute de main et laissait partir le ballon au fond de ses filets. Ce n'est qu'après ce but que José Mourinho commençait à préserver ses cadres : à la 56e minute, Granero remplaçait Sergio Ramos, tandis que Cristiano Ronaldo cédait sa place à Kaka quelques minutes plus tard.
BENZEMA DE RETOUR DE BLESSURE
Dès son entrée en jeu, le Brésilien adressait, à l'entrée de la surface, une frappe déviée par son compatriote Gomes. A la 73e minute, la tête de Defoe, sur corner, heurtait le poteau de Casillas. De retour de blessure, Karim Benzema foulait la pelouse de White Hart Lane à partir de la 75e minute, à la place de Xabi Alonso.
Largement supérieurs dans la maîtrise collective, les Madrilènes n'étaient guère mis en danger jusqu'à la fin de la rencontre et assuraient leur qualification après avoir fait parler la poudre au match aller. Pour remporter des titres cette saison, il leur faudra désormais battre plusieurs fois le même adversaire : le FC Barcelone, signe que ces deux équipes tiennent plus que jamais leur place au sommet du football européen. Round 1 dès samedi en championnat.
Source: Le Monde

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago