Mort de Claude Rosier

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
362 views
Time to
read
1’

Le militant et ex-prisonnier politique sous la dictature des Duvalier père et fils, Claude Rosier, 71 ans, est décédé lundi à son domicile d’une crise cardiaque, a indiqué à Radio Kiskeya son ami Robert "Bobby" Duval qui séjourna également, en sa compagnie, dans les geôles de l’ancien régime.
Estimant que le disparu est resté, jusqu’au bout, fidèle à ses convictions citoyennes, M. Duval rappelle qu’il avait été incarcéré pour son opinion politique pendant onze longues années, de 1966, au plus fort de la tyrannie de François Duvalier, à 1977, en plein jean-claudisme.
L’arrestation du défunt survint à St-Marc (Artibonite, nord) où il était un jeune militant fougueux du Parti populaire de libération nationale (PPLN), d’obédience marxiste.
Comme plusieurs autres victimes du régime des "Tontons Macoutes", l’ancien dirigeant de la Ligue des anciens prisonniers politiques haïtiens (LAPPH), fondée à la chute de la dictature, en 1986, et Claude Rosier avaient porté plainte pour crimes contre l’humanité face au retour surprenant à Port-au-Prince de Jean-Claude Duvalier, en janvier dernier.
Malgré ce deuil brutal, Robert Duval réaffirme sa détermination à poursuivre la lutte contre l’impunité en Haïti.
M. Rosier, qui laisse cinq enfants, avait publié en 2003 un rare et bouleverant témoignage sur les réalités macabres du système carcéral qu’avait instauré le pouvoir totalitaire de "Papa et Baby Doc". Ce livre au titre évocateur, Le triangle de la mort : Journal d’un prisonnier politique haïtien (1966-1977), est une reconstitution de l’univers morbide que l’auteur et certains de ses camarades disparus ou survivants devaient affronter dans les redoutables centres de torture que furent Fort Dimanche et les Casernes Dessalines. spp/Radio Kiskeya

 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 8 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago