Les cinq travaux de Michel Martelly

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
447 views
Time to
read
2’

1. Cohabitation
Malheureusement, pour le néophyte de la politique qu'est Michel Martelly, c'est un dossier éminemment politique qui sera sur le dessus de la pile dès le début. Le nouveau président devra trouver un terrain d'entente avec le parti du président sortant qui contrôle toujours le Parlement. Or, c'est ce parti majoritaire qui doit nommer le premier ministre selon la Constitution haïtienne. «Comment éviter un choc des volontés (politiques)? C'est un défi. Si la cohabitation se passe bien, le président pourra alors mettre de l'avant de grandes orientations», note Daniel Holly, professeur de sciences politiques à l'Université du Québec à Montréal.
2. Reconstruction
Depuis le début de sa campagne, Michel Martelly promet de régler d'abord la situation des rescapés du séisme du 12 janvier 2011. Entre 800 000 et 1 million de personnes, déplacées par le tremblement de terre, vivent toujours sous des tentes. Nouveau visage sur la scène politique, Michel Martelly devra gagner la confiance des chefs politiques des pays donateurs qui ont promis plus de 5 milliards pour la reconstruction d'Haïti.
3. Emploi et économie
En campagne, Michel Martelly a maintes fois répété que pour faire face au chômage en Haïti, il était nécessaire de réformer l'agriculture du pays. Du million de chômeurs que compte la Perle des Antilles, près de 50 à 60% seraient issus de familles de fermiers. Mais une telle réforme et les emplois générés par la reconstruction ne suffiront pas à assurer l'avenir économique du pays, qui a un besoin criant de développement industriel et d'autres secteurs non agricoles de son économie. Avant le séisme, 80% de la population vivait déjà sous le seuil de la pauvreté. Ce nombre s'est accru alors qu'une bonne partie du PIB a été ensevelie en même temps que Port-au-Prince en janvier 2010.
4. Santé et éducation
L'épidémie de choléra est le dossier prioritaire en matière de santé alors qu'une récente étude du Lancet estimait le mois dernier que quelque 11 000 personnes pourraient mourir de la maladie d'ici le 30 novembre 2011. La maladie a déjà raflé plus de 4500 personnes et semé la panique dans les camps où sont toujours réfugiés des centaines de milliers de personnes. L'éducation est aussi prioritaire. Environ 50% de la population haïtienne est analphabète.
5. Sécurité
Un des piliers de la campagne de Michel Martelly, ex-militaire, a été la remise sur pied d'une armée nationale pour Haïti. Cette dernière a été démantelée il y a une dizaine d'années après plusieurs incidents d'abus de pouvoir et de violations des droits de la personne et est remplacée depuis 2004 par les Casques bleus de la Mission des Nations unies pour la stabilisation d'Haïti. Cette promesse de Martelly ne fait pas l'unanimité. Les problèmes de sécurité d'Haïti relèvent davantage des forces policières que d'une armée traditionnelle. «Cette armée pourrait monopoliser de 50 à 60% du budget national, estime Daniel Holly. C'est en quelque sorte un fantasme haïtien qui remonte à la lutte pour l'indépendance. Mais il ne faudrait pas oublier que l'armée a participé à plusieurs coups d'État dans le passé.»
Courtoisie La Presse

Laura-Julie Perreault

Diplômée de l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, Laura-Julie Perreault a travaillé au quotidien Le Soleil et au bureau moscovite de CNN avant de joindre l'équipe de La Presse. Elle est journaliste à la section internationale.

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 10 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago