Un quart des sinistrés menacés d’expulsion

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
370 views
Time to
read
1’

[AlterPresse] --- Un quart des sinistrés vivant actuellement dans les camps sont menacés d’expulsion, selon les dernières informations fournies par l’Organisation Internationale de la Migration (OIM).
Près de la moitié des personnes qui s’étaient refugiées dans des centres d’hébergement après le séisme du 12 janvier sont parties suivant des options de relogement variées. Au mois de mars, 680 mille sinistrés sont recensés par l’OIM, contre 1,5 millions au lendemain de la catastrophe.
L’organisation a indiqué le 5 avril que 166 mille parmi les sinistrés qui vivent encore dans les camps ont été invités à partir par les propriétaires des terrains qu’ils occupent, au risque d’être expulsés.
« Il est manifeste que beaucoup de personnes quittent les camps sous la contrainte et que les expulsions forcées jouent un rôle de plus en plus important dans le retrait des populations des camps », souligne l’OIM, ajoutant que l’accroissement des expulsions surpasse la capacité du gouvernement et des organisations humanitaires à offrir des solutions de logement.
Entre juin et décembre 2010, 179 camps étaient concernés par des expulsions forcées. Mais depuis janvier 2011, dans 68 camps les sinistrés sont devenus indésirables.
Selon l’OIM, 67% des 166 mille personnes concernées par la menace vivent sur des terrains privés et 8% sur des terrains appartenant à l’Etat. Les autres, soit 25%, occupent des terrains dont la propriété reste indéterminée.
La commune la plus affectée par les expulsions est Delmas (secteur nord), suivie de Pétion Ville (périphérie est), Carrefour (périphérie sud) et Cité Soleil (périphérie nord).
Par ailleurs, sur 450 familles logées depuis le12 janvier dans l’enceinte du Stade Sylvio Cator, à Port-au-Prince, et menacées d’expulsion, 50 ont pu obtenir un abri transitionnel, les autres risquent de se retrouver totalement à la rue, informe l’OIM.
Depuis que les premières expulsions ont été signalées dans les camps, en juin 2010, 234 mille sinistrés dans 247 sites de10 communes, ont été touchés.[kft gp apr 6/04/2011 11 :00]

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago