Le syndrome Célestin

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
435 views
Time to
read
2’

Michel Martelly, qui a décidé de prendre les devants ce jeudi et d'autoproclamer sa victoire, semble vouloir tout faire pour éviter le sort de Jude Célestin, le gagnant du premier tour si on s'en tenait aux procès-verbaux recueillis dans les bureaux de vote de la République après le scrutin du 28 novembre 2010, lors du premier tour de l'élection présidentielle. Célestin avait gardé un silence prudent, en dépit des 52 % qu'il avait, dit-on, recueilli et que ses proches avaient revendiqué timidement. La suite des événements lui donna 22.48 après des tractations, puis, rien du tout après la révision des procédures mise en place par une mission de l'Organisation des Etats Américains (OEA) appelée à la rescousse par le président René Préval pour sauver le processus électoral. Il faut dire qu'entre la venue de l'OEA et la proclamation des résultats définitifs du premier tour, toute une série de revirements avait secoué le pays. Le jour du scrutin, douze des principaux candidats à la présidence avaient, dans une déclaration faite au Karibe Convention Center, annoncé leur décision d'appeler à l'annulation des élections pour cause de fraudes massives. Deux jours plus tard, deux des principaux candidats, Michel Martelly et Mirlande Manigat, rassurés et pressurés par les pays amis d'Haïti et le secteur privé local, annonçaient qu'ils étaient pour la continuation du vote. Des jours de tractations et de rumeurs suivirent avant que le CEP dans une opération nocturne le 7 décembre 2010 déclare Manigat et Célestin vainqueurs des joutes et aptes à participer au second tour. Dans la même soirée, des manifestations éclatèrent en plusieurs points du territoire pour réclamer la victoire de Martelly. Mis au pied du mur, fragilisés, abandonnés par leurs amis de la communauté internationale et du secteur des affaires, menacés de sanctions et de départ pour l'exil, René Préval et les dirigeants de sa plateforme Inite, sous l'emblème duquel Jude Célestin s'était porté candidat, acceptèrent de faire appel à une mission de l'OEA pour évaluer le processus électoral. De nouveaux résultats furent proclamés le 2 février 2011 et Jude Célestin dut concéder sa place à Michel Martelly. Depuis les nombreux incidents et revirements du premier tour, la suite du processus électoral semble échapper totalement au CEP et aux acteurs haïtiens en général. C'est dans ce climat que le second tour s'est déroulé le 20 mars, sous l'observation marquée de la communauté internationale qui paie la facture des élections. Et depuis, le CEP et ses tuteurs acculent la presse, les organismes d'observation et les candidats dans un silence épais pour prendre le temps de bien compter et bien calculer. Une première échéance pour la divulgation des résultats préliminaires prévue pour ce 31 mars a été repoussée au 4 avril. Ce jeudi, Martelly a officiellement pris les devants pour se déclarer vainqueur. Nouveau tollé des diplomates de l'OEA, des Etats-Unis, de l'ONU qui estiment qu'il est urgent aux candidats d'être patients. Martelly fort de son expérience au premier tour sent-il encore une fois qu'il doit forcer la main à la victoire ? Craint-il d'être le Jude Célestin du second tour ? Un fait est certain, il n'est pas sain d'imposer à la presse, aux organismes d'observation et aux candidats ce black-out sur les tendances et les résultats partiels. Dans tous les pays, la transparence et l'immédiateté sont la norme en matière électorale. Personne, ni le CEP dont ont connaît les faiblesses, ni la communauté internationale qui a ses propres agendas ne peut être le plus honnêtes dans cette affaire d'élection, aujourd'hui ou demain. Il faut que tout un chacun se surveille et partage les droits et les responsabilités. >Frantz Duval [email protected]
Source: Le Nouvelliste  - Editorial

Author

Frantz Duval collabore au Nouvelliste depuis 1985. Il a une grande histoire de fidélité et de passion avec Le Nouvelliste où il a occupé les postes de responsable Création et Interactivité à partir de 2002 et de responsable de la section Economique à partir de 1994. Directeur de publication de Ticket et...

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago