« Mémorandum d’entente » entre le Ministère de l’Intérieur et l’Union Européenne

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
454 views
Time to
read
1’

(AHP) – Le ministre de l’intérieur Paul Antoine Bien-aimé qui a applaudi cette initiative informe qu’un centre d’opération sera créé dans chaque département du pays afin de secourir rapidement la population en cas de désastre naturel.Il a indiqué que des comités communaux et locaux  seront dotés d’équipements et de moyens nécessaires à la mise en œuvre de ce programme.En outre, a-t-il poursuivi, 4000 volontaires de la protection civile seront formés, des équipes de 10 à 15 sauveteurs seront constituées au niveau des sections communales pour mieux gérer les risques et les désastres naturels.Selon Paul Antoine Bien-aimé, le séisme de janvier 2010 a fait remarquer l’importance  du renforcement  des actions qui doivent être menées dans le cadre de la protection civile pendant les catastrophes naturelles.De son coté l’ambassadrice de l’Union Européenne, Lut Fabert a souligné que la création d’un centre d’urgence de gestion des risques de catastrophes naturelles, la formation des volontaires figurent parmi les  axes d’intervention de ce programme.Mme  Fabert a confié que l’appui de l’UE dans le domaine de gestion de cataclysmes naturels s’élève à environ 30 millions d’euros, mais le « Programme européen de renforcement du système national de gestion des risques et des désastres » coute à lui seul  15 millions.Pour sa part, un responsable de la secrétairerie d’Etat à la sécurité publique et représentant du ministre de la justice à la cérémonie, Rodolphe Mathurin, a estimé que les lacunes des services de sapeurs pompiers en Haïti ont de graves répercussions sur la gestion des catastrophes naturelles. Il considère anormal le fait que les services de pompiers soient gérés par la police, tout en reconnaissant la faiblesse du système de la protection civile en Haïti.M. Mathurin a expliqué que  le « Programme européen de renforcement du système national de gestions des risques et des désastres », s’étend sur trois axes fondamentaux portant sur :La capacité de réponse d’urgence de la population aux catastrophes naturelles, la gestion des crises par l’Etat haïtien et la professionnalisation des institutions œuvrant dans la protection civile.C’est l’International Mangement Group (IMG) qui sera en charge du « Programme européen de renforcement du système national de gestions des risques et désastres » qui s’étendra sur une  période de 18 mois (octobre 2011-mars 2012).L’équipe se compose de quatre experts internationaux permanents chargés de la coordination des institutions et de l’appui technique au Ministère de l’Intérieur et au ministère de la justice.D’autres institutions internationales ont déjà fait part des  dispositions spéciales envisagées pour la saison cyclonique 2011 qui débute en juin.Des milliers de sinistrés du séisme du 12 janvier viventencore  dans une situation très précaire sous des tentes dans des camps de fortune à Port-au-Prince et dans les régions avoisinantes, 14 mois après la catastrophe.

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago