Greve: Ralentissement des activites a la Capitale

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
288 views
Time to
read
2’

[AlterPresse] --- Une grève des transports, convoquée par des syndicats de transporteurs, a partiellement paralysé la circulation automobile et les activités économiques dans la capitale où l’atmosphère est restée tout à fait calme jusqu’en fin de matinée, alors que des barricades étaient remarquées dans des régions du sud du pays, constate AlterPresse.
Un net ralentissement de la circulation a été observé tôt ce 28 mars à Port-au-Prince où les syndicats de transporteurs manifestent leur refus de la hausse des prix des produits pétroliers décidée par le gouvernement.
A Carrefour, banlieue située au sud de la capitale, l’administration publique n’a pas chômé. Les marchés, le commerce formel et informel, les banques ont fonctionné, ainsi que les stations d’essence.
En l’absence des véhicules de transport en commun, très rares sur les routes, beaucoup de taxis moto ont été remarqués en train d’assurer le transport. Très tôt également de nombreuses personnes ont pris le chemin du travail à pied.
Toutefois, plusieurs écoles ont renvoyé les élèves, comme au Lycée Louis Joseph Janvier et au collège Catherine Flon de Carrefour.
La situation était quasiment identique à Carrefour Feuilles, au Sud-Est de Port-au-Prince. Les différents services de transport en commun étaient absents et des chauffeurs craignaient d’être attaqués à coup de pierre, en dépit du fait qu’aucune violence n’a été rapportée.
La plupart des écoliers sont restés chez eux. Mais certaines écoles ont tout même gardé leurs portes ouvertes à l’image du Lycee Jean Jacques Dessalines, dans le secteur de Carrefour-Feuilles.
Dans l’ensemble, la grève semble avoir été observée par les transporteurs. Peu de véhicules de transport en commun ont été constatés sur les differents circuits de divers secteurs de la capitale où des passagers massés aux points de stationnement attendaient en vain.
Dans les régions de Frères (Est), Delmas (Nord), les camionnettes communément appelées « Tap tap » étaient plutôt rares comparativement aux jours ordinaires.
La situation a été quelque peu volatile dans des régions du sud du pays, notamment aux environs de Miragoane, où des barricades ont été érigées et des pneus de vehicules endommagés par des riverains agressifs.
Un véhicule dans lequel se trouvait une équipe d’Accès-Médias, l’unité de production audio-visuelle du Groupe Médialternatif qui se rendait aux Cayes, a eu un pneu crevé.
Des patrouilles policières rencontrées dans le périmètre concerné ne sont pas intervenues.
Le gouvernement haïtien a décidé d’« ajuster » les prix des produits pétroliers sur le marché local après une hausse enregistrée sur le marché international, annonce le ministère de l’économie et des finances.
La gazoline 95 passe à 200 gourdes et la 91 à 195 gourdes. Le gasoil doit être débité à 162 gourdes et le kérosène à 161 gourdes. Ces nouveaux prix entrent en vigueur dès ce 23 mars, indique le ministre de l’économie Ronald Baudin lors d’une conférence de presse.
Les syndicats ont fait savoir que les chauffeurs ne sont pas prêts à entrer dans la logique d’une augmentation de prix et demandent à l’Etat de revenir sur sa décision. [kft gp apr 28/03/2011 11 :40]

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 8 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago