Stade Sylvio Cator bientôt en chantier

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
2326 views
Time to
read
3’

Après sa convocation au parquet du tribunal de première instance de Port-au-Prince par un groupe de sinistrés occupant la cour du stade Sylvio Cator, le directeur général de cette Institution a, dans une interview accordée au Nouvelliste, fait savoir que les travaux de réparation de l’unique stade du pays débuteront ce 1e avril pour en finir d’ici juillet prochain et c’est une firme hollandaise qui s’ en chargera pour la coquette somme de 1,6 million de dollars US. Pour matérialiser ce projet, « les occupants de la cour du stade doivent obligatoirement se retirer », a déclaré Rolny Saint-Louis.Le Nouvelliste : Vous étiez récemment au parquet. Alors quel a été l’objet de cette invitation ?Rolny Saint-Louis : C’était juste une invitation du parquet de Port-au-Prince et c’est le Commissaire Eddy Chérubin qui en est le principal signataire. L’administration du stade avait demandé aux occupants de vider la cour du stade. E en guise de protestation, ils l’ont saisie en justice.
LN : Comment ça s’est passé ?RSL : Je dirais que tout c’était bien passé et le Commissaire a clairement expliqué à ces gens que l’Etat n’a absolument pas l’autorité ou la compétence nécessaire pour contraindre ou pour indiquer aux responsables du stade de faire quoi que ce soit surtout dans ce cas échéant. Même son de cloche de la part de la Mairie de Port-au-Prince. D’ailleurs, le Maire principal, Muscadin Jean Yves Jason a promis de leur trouver un endroit pour qu’ils puissent prendre leur refuge et abandonner ipso facto la cour du stade Sylvio Cator. Il faut le préciser, bientôt le stade sera en chantier et la firme qui effectuera ces travaux nous a clairement dit qu’il faut qu’il n’y ait personne dans la cour du stade et ce pour débuter les travaux de rénovation.LN : Venons-en aux travaux de réparation du stade. Indiquez nous le coût de ces travaux et quelle firme s’en occupera ?RSL : C’est une firme hollandaise qui va s’occuper de ces travaux. Pour toucher tous les compartiments de cette enceinte, le coût de ces travaux est approximativement dans l’ordre de 1,6 million de dollars américains.
LN : Sachant que l’administration du stade est dans un état financier lamentable, mais où a-t-on pu trouver cet argent ?
RSL : Pour être sincère avec vous, et la Fédération Haïtienne de Football (FHF) et l’administration du stade, ces deux instances-là n’ont pas cet argent. Je suis presque persuadé que le Ministère à la Jeunesse, aux Sports et à l’Action Civique (MJSAC) n’aura pas investi toute cette somme pour la réparation du stade. En un mot, il s’agit d’un don de la Fédération Internationale de Football (FIFA) via son lien avec la FHF.
LN : Le stade Sylvio Cator est vieux de plus de 50 ans et a subi une pléiade de travaux de réparation, dernière en date en 1991. Dix ans après, il se trouve dans un état plus que catastrophique dans la mesure où il est privé de tout et de rien. Est-ce que ces travaux prendront en compte tous ces aspects ?RSL : Cette firme a pour mission de toucher ou de réparer tous les compartiments du stade et ce sans distinction aucune. On changera respectivement le système éclairage, hydraulique et les vestiaires. Ces derniers seront divisés en deux parties pour qu’on puisse en avoir quatre. Cela facilitera l’organisation de deux matches dans le stade. Les présidents de clubs auront désormais un espace réservé exclusivement pour eux. Même cas de figure pour les journalistes sportifs et on va travailler de concert avec l’Association Haïtienne de Presse Sportive (ASHAPS) pour concrétiser d’autres projets. Les cabines seront aussi rénovées car désormais il faut qu’un média ait accès à une cabine pour la retransmission des matches du stade et cela se fera par location. On changera la pelouse du stade pour le remplacer par une autre moderne. Et les toilettes, la tribune, les gradins, la cour, les parkings seront pris en charge et cela pour qu’on ait un stade Sylvio Cator flambant neuf car l’on va repeindre intégralement le bâtiment.
LN : Qu’en est-il du système de panneaux électriques où l’on affichait le score du match et jusqu’à cette présente minute le stade est privé d’un groupe électrogène ?RSL : On est très déterminé pour résoudre une fois pour toutes, ce problème de panneaux. Il est très coûteux mais l’administration du stade et la FHF sont conscients et je vous donne la garantie que ce sera chose faite. Pour ce qui est du groupe électrogène, ce dossier est aussi à l’étude et ce pour rehausser l’image du stade. Ecoutez-moi, j’ai l’ambition de doter le stade du système de publicité électronique et pour cela, nous mettons les bouchées double. Des projets, nous en avons mais le problème c’est que nous sommes limités économiquement.
LN : Quand débuteront ces travaux et ils en dureront combien de temps ?RSL : Tout compte fait, ces travaux débuteront le 1e avril de cette année et dureront deux mois. Autrement dit, le stade sera fin prêt d’ici le mois de juillet.
LN : En attendant que démarrent ces travaux, s’il fallait ajouter un dernier mot, ce serait quoi au juste ?RSL : En tenant compte que nous faisons auprès de la FHF et la FHF en a fait pareil auprès de cette firme, je vous donne la garantie que les habitués du stade seront enthousiasmés car ils verront que nos exigences avaient leur raison d’être.
Propos recueillis par Légupeterson Alexandre Source: ashaps & Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago