BUREAU DE PERFORMANCE ET DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
342 views
Time to
read
1’

La Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (CIRH) informe que son Bureau de performance et de lutte contre la corruption (BPLC) a commencé ses opérations depuis le 14 mars dernier. LE BPLC jouera un rôle essentiel au sein de la Commission en mettant en place des outils et  mécanismes  en vue d’assurer que les opérations restent transparentes et éthiquement exemplaires et en constante amélioration. Le BPLC est dirigé par M.  Pedro J. Roballo, comptable certifié M.B.A. avec une carrière qui l’a conduit en Uruguay, Suisse, Angola, Guinée Equatoriale et République du Soudan. Lors de la réunion du Conseil du 28 février, les deux coprésidents de la CIRH, le Premier Ministre Bellerive et le Président Clinton, avaient annoncé qu’une firme indépendante, PricewaterhouseCoopers (PwC), avait été sélectionnée à la suite d’un processus approfondi pour fournir un appui technique au nouveau bureau. Le BPLC sera impliqué tout au long du cycle de vie des projets et remplira trois fonctions essentielles au sein de la CIRH:Promouvoir la transparence et l’imputabilité dans le cycle de vie du projet et des procédures internes;Identifier les défis de mise en œuvre, les obstacles et les réussites et les communiquer par les voies appropriées; etContribuer au renforcement de la capacité du gouvernement d'Haïti pour suivre et évaluer l'éventail des activités de développement actuellement en cours.«La transparence est primordiale à la CIRH, a déclaré le directeur exécutif, Gabriel Verret. Je suis heureux d’avoir maintenant à bord la nouvelle équipe du BPLC, qui sera appuyée par PricewaterhouseCoopers,  firme pionnière dans le domaine de suivi de projets de développement et de reconstruction. La présence de ces experts va nous aider à mesurer notre rendement de manière plus efficace. Cet élément est essentiel, car il nous permettra d’améliorer nos opérations et nous aidera à mieux mesurer l'impact de notre portefeuille de projets et à accomplir plus efficacement ce travail de reconstruction dont nous ont chargé le peuple et les autorités haïtiens.»À propos de la Commission Intérimaire pour la reconstruction d'HaïtiLa Commission intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti, (CIRH) a été créée par un arrêté présidentiel en date du 21 avril 2010, à la suite du tremblement de terre dévastateur qui a frappé  Haïti le 12 janvier 2010. La commission a pour but d’entreprendre, dans les meilleurs délais, la planification, la coordination et la mise en marche des projets et des priorités de développement, y compris les projets et les programmes de révision et d’approbation, ainsi que les programmes financés par les donateurs bilatéraux et multilatéraux, les organisations non gouvernementales (ONG) et le secteur privé. La commission est co-présidée par le premier ministre haïtien, Jean Max Bellerive et l’ex-président des États-Unis  William J. Clinton, et dirigée par le Conseil qui inclut des haïtiens et des étrangers dans les travaux de reconstruction. 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago