Eddy Labossière prévoit une augmentation du nombre d'Haïtiens en situation d’insécurité alimentaire

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
353 views
Time to
read
1’

(AHP) –  Le président de l’Association Haïtienne des Economistes (AHE), Eddy Labossière,  a prévenu que l’augmentation des prix des produits pétroliers sur le marché local, va beaucoup affecter les ménages haïtiens et augmenter le nombre de personnes qui sont actuellement en situation d’insécurité alimentaire. Le gouvernement haïtien a annoncé mercredi, par la voix  des ministres de l’économie et du commerce Ronald Baudin et Josselyne Colimon Féthière, une augmentation partielle des prix des produits pétroliers sur le marché local suite à  l'augmentation du prix du pétrole à l’échelle internationale et ausi en raison du fait que  l’appui budgétaire  promis par la communauté internationale, n'a pas été fourni jusqu'ici..Le professeur Labossière a fait remarquer que le carburant est un produit transversal et l’augmentation de ses prix affecte automatiquement les autres produits y compris le secteur du transport en commun. Il a reconnu cependant que le gouvernement a consenti des sacrifices pour subventionner depuis plus d’un an l’augmentation que connaissent les produits pétroliers à l’échelle internationale mais se trouve aujourd’hui dans une situation qui l’oblige à ne le faire que partiellement, rappelant que si le prix du marché était appliqué sur le marché local, le gallon de gazoline 95 serait de 248 au lieu de 200 gourdes. L'Etat a ainsi accepté de perdre ces derniers temps de 2.6 milliards de gourdes de recette pour consentir cette subvention. Le professeur Labossière a noté que les gouvernements qui se sont succédés n’ont pas réellement cherché à utiliser  d’autres formes d’énergie notamment la solaire et l'éolienne de même qu’ils n’ont pas su exploiter le potentiel que le pays a de produire de l’hydroélectrique. Ce sont, a-t-il dit, des solutions parmi tant d’autres qu’on doit  envisager pour faire face a la flambée du pétrole sur le marché international car Haïti n’est pas un pays producteur. Il a également soutenu  que le gouvernement doit constituer un stock stratégique, permettant de tenir au moins 6 mois sans que l’augmentation du pétrole sur le marché international n’affecte directement et rapidement les ménages haïtiens. Actuellement, environ 2 millions d’Haïtiens  sont en situation d’insécurité alimentaire et la nouvelle hausse des prix des produits pétroliers pourrait faire passer ce nombre à environ 2,2 millions, a souligné Eddy Labossière, rappelant (citant l’institut Haïtien de Statistiques et d’Informatique) que le taux d’inflation a augmenté de 2% en janvier dernier.Le gallon de  gazoline 95 est passé depuis mercredi de 176 à 200 gourdes, la gazoline 91 qui se vendait à 172 gourdes le gallon se vend désormais à 195 gourdes, le prix du gallon de diesel passe de 119 à 162 gourdes alors que le gallon de kérosène qui se vendait à 112 gourdes se vend a présent à 161 gourdes (40 gourdes pour 1 dollar US).

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago