Garantir un climat sécuritaire

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
388 views
Time to
read
1’

(AHP) – Plusieurs dispositions ont été adoptées en vue de permettre à la population de prendre part au scrutin du 20 mars dans un climat sécuritaire, ont fait savoir jeudi des responsables de la PNH (Police Nationale d’Haïti) et de la Minustah (Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti).Le porte-parole ai de la PNH, Garry Desrosiers a fait savoir que des agents des unités spécialisées ont été dépêchés en renfort dans les différentes régions du pays, notamment celles où il y a eu des violences électorales.Tout le personnel de la PNH sera mobilisé pour garantir la sécurité le jour du vote, a-t-il dit, soulignant également que des mesures ont été adoptées pour renforcer la sécurité au niveau des centres carcéraux.A partir de ce samedi 8 Heures, les permis de port-d’armes seront révoqués et la circulation de motocyclette de même que la vente de boissons alcoolisées seront interdites, a fait savoir Garry Desrosiers qui précise que seuls les policiers en uniforme et en service pourront circuler avec des armes a feu.Ces décisions resteront en vigueur jusqu’au lendemain du scrutin soit le 21 mars a 8 heures AM.De son coté, la Minustah a réaffirmé sa volonté d’appuyer la PNH pour maintenir un climat stable et sécuritaire ce dimanche.Le commandant de la force de la Minustah, le major-général Luiz Guilherme Paul Cruz  a fait savoir qu’un plan intégré de sécurité a été élaboré avec la PNH. Il a donné la garantie que les casques bleus sont prêts à appuyer la PNH le jour du scrutin, sur la base des directives du CEP.Des leçons ont été tirées du premier tour déroulé le 28 novembre dernier de manière a ce que le processus se déroule dans le calme.Toutes les troupes de la force militaire sont en place dans les différents départements du pays, a-t-il dit, ajoutant qu’il y a des forces de réaction rapides équipées de véhicules blindés en stand by, de même que la force héliportée pour faire face aux situations qui pourraient se présenter à l’intérieur du pays et dans la capitale.Pour sa part, le chef des opérations policières liées aux élections au sein de la composante Unpol (la police des nations Unies), Daniel Aranbourg, a indiqué que 1.300 UNPOL, 2.900 FPU et 8.500 militaires de la MINUSTAH travailleront aux côtés des quelque 7.000 PNH et des 4.200 ASE pour sécuriser le processus.Cela représente plus de 23.000 personnes impliquées à divers titres, dans le processus sécuritaire de ce scrutin.Il a donné la garantie que des efforts considérables sont consentis pour offrir un meilleur soutien a la PNH afin que la journée électorale se déroule dans les meilleures conditions possibles d’ordre et de sécurité.

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago