Barikad Crew supporte la candidature de Mme. Manigat

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
490 views
Time to
read
2’

Barikad Crew (BC), un groupe de hip-hop créole très populaire en Haïti, a officiellement endossé jeudi la candidature de Mirlande Hyppolite Manigat en même temps que des étudiants et des footballeurs, des soutiens significatifs pour la démocrate-chrétienne à environ deux semaines du scrutin présidentiel.

"Chacun doit faire ce qu’il sait faire, chacun doit rester à sa place, on ne peut pas s’improviser dirigeant politique. Le pays a besoin d’un chef d’Etat ayant les capacités de Mme Manigat pour le diriger et le conduire à une nouvelle étape", a affirmé le chanteur de Barikad Crew, Daniel Darinus, plus connu sous son nom d’artiste "Fantom".
Le rappeur, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse de la candidate à l’hôtel Montana (Pétion-Ville, banlieue est de Port-au-Prince), a aussi souligné l’affection qu’avait témoigné au groupe Mirlande Manigat lors de la disparition tragique dans un accident de cinq musiciens et alliés du Barikad Crew, en juin 2008. "C’était l’unique femme politique à nous rendre visite", a répété Fantom en soulignant que la présence discrète et sincère de la future candidate avait profondément touché les familles et proches des victimes.
"Nous sommes des musiciens et nous vivons dans les ghettos. Mais, nous encourageons les jeunes haïtiens à faire un choix qui ne va pas enterrer le pays", a confié l’un des chanteurs vedettes de BC qui a donné l’impression de bien peser ses mots.
Sans le nommer, "Fantom", entouré de ses compères Brital, Breaks et Marco, a désapprouvé la candidature d’un représentant de la confrérie des artistes, Michel Martelly dit "Sweet Micky", qui doit affronter Mirlande Manigat au second tour des présidentielles, le 20 mars.
Cet endossement plein de symbolisme constitue une alliance intergénérationnelle et traduit au moins une rupture politique entre Barikad Crew et la star internationale du hip-hop, Wyclef Jean, longtemps proche des rappeurs et qui a rallié le camp de Martelly.
D’anciens et d’actuels internationaux du football haïtien et un collectif des étudiants de la faculté de droit et des sciences économiques de l’Université d’Etat ont également défilé à l’hôtel Montana pour apporter leur soutien à la professeure Manigat, 70 ans, présentée comme "un modèle" en raison notamment de sa compétence académique et de sa moralité.
"C’est avec émotion que j’accueille ces paroles et l’adhésion des jeunes qui me porte à m’engager pour faire tout ce qui est possible afin de favoriser le développement de l’éducation en Haïti, à tous les niveaux", a réagi la dirigeante du Rassemblement des démocrates nationaux progressistes (RDNP) qui compte également sur "l’appui verbal" de plus de 800 pasteurs des églises protestantes de différentes régions du pays.
Qualifiant les membres de BC de "porte-parole" de la jeunesse, la prétendante à la succession de René Préval s’est déclarée disposée à mettre à contribution les "lumières modernes" que sont les jeunes cadres, au cours de son éventuel quinquennat.
“Une fois que je serai au pouvoir, on verra que le sexe n’a rien à voir avec la compétence, le courage et la détermination. Et je suis prête à le démontrer”, a indiqué avec assurance Mirlande Manigat en réponse à une question sur le fait que les haïtiens n’avaient jamais, en plus de 200 ans d’histoire, désigné une femme pour occuper le fauteuil présidentiel.
Les résultats définitifs du second tour des présidentielles et législatives seront proclamés le 16 avril. spp/Radio Kiskeya

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago