Atmosphère houleuse lors de la cinquième réunion de la CIRH

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
255 views
Time to
read
1’

P au-P, 1er mars 2011 [AlterPresse] --- Une atmosphère houleuse a prédominé durant la cinquième réunion du Conseil de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haiti (CIRH), le 28 février à Juvénat (périphérie est de la capitale), apprend AlterPresse.
Lors d’une rencontre marathon d’environ 8 heures, en dépit d’un vote favorable à 13 projets pour un montant de 255 millions de dollars, plusieurs dossiers jugés incomplets ont du être remis à une prochaine réunion.
Lors du vote, 2 membres se sont abstenus, dont un représentant d’une grande institution financière internationale.
Selon les sources d’AlterPresse, des délégués ont relevé un manque de cohérence au niveau des domaines et ères d’intervention. Ils ont insisté sur une sur la nécessité d’une plus grande coordination pour des projets à concevoir et mettre en œuvre.
La réunion était dirigée par les co-présidents de la CIRH, le premier ministre Jean-Max Bellerive et l’envoyé spécial de l’ONU, l’ancien président américain William Clinton.
La Norvège a exprimé des réserves sur la méthode de travail considérée peu productive.
La France a pour sa part protesté contre la procédure appliquée pour retenir une firme qui aura à mettre en place d’un bureau intitulé « Performance and Anti-Corruption Office (PAO) ».
La firme selectionnée est la multinationale américaine Price Waterhouse and Coopers.
D’autre part, le plan stratégique mis au point en décembre 2010 pour les actions à entreprendre durant les 8 prochains mois a été partiellement discuté. Les thèmes concernant l’énergie, le logement, l’enlèvement des débris, l’eau et l’assainissement ont été abordés.
Les autres axes relatifs à la santé, la création d’emploi, l’éducation et le renforcement de capacité ont été reportés à une prochaine réunion prévue pour le 8 avril.
Jean Max Bellerive a quand même relevé l’importance de la CIRH dans la perspective de la reconstruction d’Haiti et estimé que cette entité représente « un atout » pour la souveraineté d’Haïti.
Selon le chef de gouvernement, c’est la première fois qu’Haiti dispose de données claires sur les montants alloués par les bailleurs de fonds internationaux à diverses régions du pays.
Bellerive préconise le maintien des activités de la commission à travers les conjonctures politiques. « La Commission ne peut et ne devrait pas interrompre son travail » durant cette période de préparation du deuxième tour des élections présidentielles et législatives, attendu pour le 20 mars, soutient le premier ministre.
Le mandat de la CIRH arrive à terme en octobre prochain. Elle a été créée en avril 2010 par décret présidentiel, en vue de coordonner la reconstruction d’Haïti ravagé par le tremblement dévastateur du 12 janvier 2010, qui a fait 300.000 morts et 1.5 millions de sinistrés. [rh gp apr 01/03/2011 12:00]

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 mois ago