Folie jamaïcaine contre les U17

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
275 views
Time to
read
1’

Port-au-Prince, le 24 février 2011 – (AHP) –La  délégation officielle haïtienne dépêchée à la Jamaïque pour s’enquérir des raisons ayant conduit à l’expulsion humiliante de l’équipe haïtienne U 17 de la Jamaïque, a présenté jeudi les résultats de sa mission  Cette délégation étaient composée de 4 membres: le directeur du ministère de la santé publique, Gabriel Timothée ; le directeur général du ministère de la jeunesse, des Sports et de l’action civique, Daniel Pierre Charles ; un représentant du comité olympique haïtien Patrick Blanchet et un journaliste/directeur de média, Marcus Garcia.
 M Blanchet a déclaré avoir appris que la décision d’expulser la sélection de la Jamaïque et par conséquent de la disqualifier était une recommandation du ministère de la santé jamaïcain  à la CONCACAF.
De plus, a-t-il ajouté, la mesure d'explulsion de toute l'équipe  n'était pas justifiable vu qu'il était matériellement possible pour l'equipe de poursuivre la compétition. Seuls 3 joueurs avaient testé positifs, en plus de cas suspects.  Le représentant du comité olympique a déploré que la CONCACAF ait agi sous le diktat du ministère jamaïcain de la santé.Le directeur général du Ministère de la Santé, Dr Gabriel Timothée affirme justement avoir reçu des certificats de santé des officiels jamaïcains révélant que 3 joueurs de la sélection était véritablement atteints de paludisme.Selon lui, un problème de protocole et un manque de collaboration entre les Haïtiens et les jamaïcains ont été à l’origine de toute l’histoire. Il estime que la mesure d’isolement  à l’encontre des Haïtiens n’était pas prise méchamment, compte tenu de certains principes en vigueur dans le pays hôte, mentionnant notamment la mise en quarantaine automatique des malades de  malaria.« La dernière épidémie de malaria remontant  seulement à l’année dernière, les mesures de prévention sont renforcées dans ce pays », comprend-il.Le Dr Timothée a dit déplorer par ailleurs que la délégation ne se soit pas assuré que tous ses membres allaient bien avant son départ. Il recommande que de pareilles mesures soient désormais appliquées en Haïti pour éviter la répétition de tels incidents à l’avenir.Cette recommandation a bien été comprise et acceptée par le ministre de la jeunesse des sports et de l’action civique, Evans Lescouflair qui a donné la garantie de leur application. Il a cependant fait part des démarches qu’il compte entreprendre pour que  la sélection, n’ayant pas déclaré forfait, obtienne justice et réparation.Il a annoncé sa présence au sein d’une délégation officielle qui part vendredi pour une rencontre de la CARICOM et a affirmé que la question sera abordée. D’autres rencontres avec des homologues et avec le président de la FIFA figurent dans l’agenda du titulaire du MJSAC qui n’entend pas faire marche-arrière.

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago