Projet Axe: l'ex-Rocker Gregory Woolley plaide coupable

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
2283 views
Time to
read
2’

L'histoire du fondateur des Syndicate et membre du défunt club des Rockers, Gregory Woolley, en est la plus récente illustration. Il a touché de 9000$ à 10 000$ par mois en redevances provenant de la vente de drogue à Montréal, alors qu'il était détenu à Kingston en Ontario.
Gregory Woolley a reconnu sa culpabilité ce matin à deux chefs d'accusation de recel d'argent et de gangstérisme au palais de justice de Montréal. Le juge Pierre Labelle l'a condamné à quatre ans de prison, suivant la suggestion commune de la Couronne et de la défense. Il lui reste toutefois environ six mois à purger, compte tenu du temps purgé en détention préventive.
L'homme de 38 ans était sur le point de sortir de prison lorsqu'il a été accusé dans le projet Axe en février 2009. Il purgeait une peine de treize ans de prison, qui avait été réduite à quatre ans et six mois compte tenu de la détention préventive, pour complot de meurtre, gangstérisme et trafic de stupéfiants.
 
Gregory Woolley et d'autres membres des Syndicate emprisonnés recevaient de l'argent du groupe des frères Lavertue, via une troisième organisation criminelle: le clan des frères Zéphir.
Ces trois groupes criminels avaient un grand patron, «le gars du restaurant», qui n'a jamais été identifié dans l'enquête menée par la Division du crime organisé de la police de Montréal, a expliqué la procureure de la Couronne, Me Sandra Blanchard. La poursuite a confisqué une somme de 40 000$ à Woolley après avoir établi que cet argent était un produit de la criminalité.
Originaire de Port-au-Prince, en Haïti, Woolley a porté les couleurs des Rockers, ce redoutable club-école des Hells Angels parrainé par Maurice "Mom" Boucher. Il est le seul Noir à avoir fait partie de "la grande famille" des Hells Angels au Québec. Il a débuté avec les Hells Angels alors qu'il était encore membre d'un gang de rue de l'est de Montréal. En 1998, avec d'autres motards, Woolley a été acquitté du meurtre d'un petit revendeur de drogue des Rock Machine.
La clique des Syndicate a été formée à la même époque sur recommandation de "Mom" Boucher. Elle regroupe des criminels majoritairement d'origine haïtienne, afin d'accroître le commerce des stupéfiants au sein de cette communauté et dans certains secteurs de Montréal tout en contribuant à l'effort de guerre dans la lutte que se livraient les motards.
En 2006, plusieurs membres des Syndicate ont été condamnés pour complot, trafic et gangstérisme dans le cadre du projet d'enquête Charge. C'est alors que le clan des frères Zéphir - composé notamment d'Emmanuel, 38 ans, et de Jean Ismaël Zéphir, 34 ans - s'est mis à verser chaque mois des redevances aux membres des Syndicate emprisonnés. Le clan Zéphir récoltait l'argent de la vente de drogue auprès d'une troisième organisation criminelle, le clan Lavertue, et en acheminait une partie aux Syndicate. Les frères Jean, Patrick et Stéphane Lavertue ont reconnu leur culpabilité au printemps dernier à des accusations de gangstérisme, de trafic de drogue et de recel d'argent.
La police de Montréal a amorcé cette enquête en janvier 2006 pour démanteler le réseau de distribution de stupéfiants exploité par le clan Zéphir. Une quarantaine de personnes ont été arrêtées dans cette opération policière d'envergure.
 
 
Caroline Touzin
Source: La Presse

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago