Pas de volcan à Lamentin 52 (Carrefour) selon l’Ingénieur Claude Prépetit, Conseiller technique au Bureau des Mines et de l’Energie

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
370 views
Time to
read
1’

Compte rendu de Visite à Lamentin 52
Suite à plusieurs appels téléphoniques reçus, m’annonçant un phénomène assez particulier observé à Lamentin 52, Carrefour, je me suis rendu sur les lieux le samedi 19 février en vue de m’enquérir de la situation.
Arrivé à Lamentin 52, rue Chadron, il m’a été indiqué un trou creusé à proximité de la fondation d’un bâtiment d’où s’échappe depuis le jeudi 17 février au matin, de la fumée, provoquant ainsi une augmentation anormale de la température dans le couloir et sur toute l’arrière cour du bâtiment. La fumée a cessé aux environs de 10h du soir. Le lendemain vendredi, le trou en question a été élargi et la fumée a recommencé à s’y échapper pour cesser à nouveau dans la soirée. Au moment de notre visite le samedi matin, aucune fumée ne s’échappait du trou et la température ambiante était normale.
Une investigation menée autour du bâtiment nous a permis d’observer la présence d’une latrine non loin du trou qui alimente une fosse d’aisances sur laquelle est aménagée une cuisine fonctionnant au charbon de bois.
Hypothèse d’explication de la fumée
La fosse d’aisances étant dépourvue de tuyaux d’évacuation, les matières fécales déposées au fil du temps au fond du trou ont dû être méthanisées. La chaleur du feu de la cuisine située au-dessus a probablement contribué à réchauffer les gaz et à provoquer une mise à feu à l’intérieur du trou. Le séisme du 12 janvier dernier avait provoqué l’effondrement du bâtiment attenant au trou, le sol s’est donc tassé et fissuré. Il y a eu une abondante pluie le jour précédent l’éclatement du feu, les eaux se sont infiltrées dans le sol en créant des orifices par où la fumée a pu s’échapper. Une fois que le stock de gaz s’est épuisé, les vapeurs ont cessé de se répandre et le sol s’est refroidi.
Il n’y a aucune raison de croire en l’existence d’un volcan dans la région qui n’est d’ailleurs nullement appropriée pour ce genre d’activité. Nous avons recommandé aux gens qui habitent la maison de ne pas paniquer et de continuer à suivre l’évolution du phénomène.
Claude Prépetit, Ing.
Conseiller Technique au BME
NDLR- Le Directeur général du Bureau des Mines et de l’Energie, l’Ingénieur Dieuseul Anglade avait abouti à des conclusions similaires dans une interview accordée samedi à Radio Kiskeya. Il avait toutefois promis de rester en contact avec la population de la zone en vue de suivre l’éventuelle évolution du phénomène.

Source: Radio Kiskeya

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago