Michaëlle Jean plaide pour la refonte du système éducatif haïtien

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
390 views
Time to
read
3’

L'Envoyée spéciale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la Science et la Culture (UNESCO) pour Haïti, Mme Michaëlle Jean, a participé, le 15 février, à une réunion « extraordinaire » de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d'Haïti (CIRH), à Port-au-Prince. L'occasion pour l'ancienne gouverneure du Canada de présenter la stratégie de soutien de l'UNESCO à Haïti et de faire le plaidoyer auprès de la Commission pour que la refonte du système haïtien de l'éducation fasse partie de leurs projets prioritaires. Haïti peut compter sur l'appui de l'organisation onusienne dans « toutes ses démarches, qu'il s'agisse du renforcement de ses capacités ou l'amélioration de la qualité des enseignements par la formation des maîtres et l'élaboration de curricula ». C'est l'assurance donnée par l'Envoyée spéciale de l'UNESCO pour qui, une éducation de qualité est une condition sine qua non pour qu'Haïti puisse relever le défi du sous-développement. Et pour atteindre pleinement les objectifs contenus dans son « Plan d'Action pour le Relèvement et le Développement », le pays doit pouvoir compter sur « une main-d'oeuvre éduquée ». En effet, a souligné Michaëlle Jean, les objectifs du Plan, la refonte territoriale, économique, sociale et institutionnelle, présentés par le gouvernement haïtien en mars 2010 à New York «ne se réaliseront que si les citoyens disposent de tous les outils nécessaires pour s'attaquer aux défis de l'avenir. « À ce chapitre, l'éducation est incontournable ». L'urgence d'agir Michaëlle Jean insiste auprès de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d'Haïti pour que l'éducation soit considérée comme une priorité. Pour l'ancienne gouverneure du Canada, «l'une des questions les plus cruciales pour le présent et l'avenir d'Haïti est l'éducation. Et le temps d'agir est venu ». Aussi plaide-t-elle pour que le «Plan opérationnel pour l'éducation en Haïti » puisse bénéficier de tout l'appui nécessaire pour sa mise en application. « Il est impératif de mettre à exécution le plan car il jette les bases de l'édification d'un système d'éducation accessible, universel et de qualité », a poursuivi Madame Jean qui souligne que des centaines de localités en Haïti n'ont aucune école et des centaines de milliers d'enfants ne sont pas scolarisés. « Il y a donc urgence », a-t-elle ajouté. Ce plan comporte des objectifs pour le moins « ambitieux ». Haïti souhaite en effet offrir à tous les enfants de 6 à 12 ans « un enseignement gratuit et de qualité », ce à compter de 2015. Avant le séisme du 12 janvier 2010, cependant, seulement un enfant sur cinq avait accès à l'école publique. Une situation qui a eu pour effets de maintenir hors du circuit scolaire tous ceux dont les parents n'avaient pas les ressources financières suffisantes pour faire face au coût exorbitant de l'enseignement privé. Les pouvoirs publics se proposent également d'alphabétiser 2,5 millions de personnes et d'accroître la proportion d'Haïtiens qui poursuivent des études au niveau secondaire et universitaire. Si les objectifs du plan paraissent immenses, l'Envoyée spéciale de l'UNESCO croit, cependant, qu'ils sont « réalisables ». Dans la mise en application du Plan opérationnel pour l'éducation en Haïti, le Ministère de l'Éducation Nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) peut compter sur le soutien de l'UNESCO. Car, l'action de l'organisation est guidée par la conception selon laquelle l'éducation est à la fois un « droit fondamental et un levier pour le développement économique, social et culturel ». Cap sur le structurel L'UNESCO contribuera à la réalisation du plan en renforçant les capacités du MENFP d'« assumer son rôle de chef d'orchestre » dans la planification, le pilotage, l'évaluation, l'analyse des projets, le suivi ainsi que le statut et les compétences des enseignants. Tout en sachant que «des besoins restent encore à satisfaire », pour l'organisation, il faut maintenant s'engager dans une action plus « structurelle » et accompagner la reforme et le relèvement du système éducatif haïtien. Dans sa stratégie à moyen terme, l'UNESCO a retenu trois des quatre piliers du Plan d'Action pour le Relèvement et le Développement d'Haïti : la refondation sociale, la refondation territoriale et la refondation institutionnelle. Des piliers qui concourent à la « redynamisation » du quatrième : la refondation économique. Pour Michaëlle Jean, qui s'exprimait au nom de l'organisation onusienne, il faut un « Etat fort » doté d'un « Ministère de l'Education fort » qui soit en mesure de « coordonner l'offre éparse autour de l'éducation et de favoriser une approche axée sur un programme bien défini et bien structuré en lieu et place de la fragmentation, la balkanisation et la multiplication effarante des projets ». Il faut, poursuit-elle, un Ministère fort qui « donne le ton, établit des normes de qualité et des cahiers de charge clairs ». Le Ministère de l'Education nationale doit pouvoir aussi diriger un « espace de partenariat » entre le secteur privé et le secteur public ; mais « tous deux rassemblés autour d'une même mission, des mêmes objectifs et entièrement focalisés autour du bien commun et sur une éducation de qualité en Haïti ». L'appui de l'UNESCO s'étendra à d'autres domaines relevant de sa compétence comme la science, la communication et la culture. Et la création du Comité international de coordination pour la sauvegarde du patrimoine culturel haïtien entre dans le cadre de son engagement envers « la protection du patrimoine matériel et immatériel d'Haïti et de ses industries culturelles ». Notons que l'année dernière, l'UNESCO avait doublé ses effectifs et multiplié ses interventions sur le terrain. Ainsi a-t-elle participé à des programmes d'alphabétisation et de formation des enseignants et apporté une aide d'urgence aux institutions culturelles publiques et privées, dont les bibliothèques.
© News Press 2011

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago