Haïti: des centaines de jeunes exigent la victoire de Martelly

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
264 views
Time to
read
<1’

«Martelly ou la mort, Martelly est président», ont scandé les manifestants qui dansaient au son d'une musique populaire dans des rues plongées dans l'obscurité pour réclamer la victoire du candidat non qualifié pour un second tour.
Les traditionnels marchands ambulants qui occupent les trottoirs ainsi que les marchés publics se retiraient pour laisser des rues vides alors que des automobilistes affolés se déplaçaient dans toutes les directions dans une panique généralisée.
«Qu'est ce qui se passe, quelle est la nouvelle», demandait un policier arme au poing en suivant les manifestants qui allaient forcer les supermarchés de Pétion-ville à fermer leurs portes.
«Martelly est président, nous le voulons, c'est lui que nous avons choisi», chantait la foule.
«En tant que jeune Haïtien, j'aimerais que Mme Manigat (Mirlande Manigat, la candidate à la présidence arrivée en tête du premier tour) se retire de la course parce que cette affaire va se terminer dans un affrontement entre Martelly et Célestin (Jude Célestin, le candidat du pouvoir)», a averti Junior Métélus, déterminé à défendre son vote pour Martelly «par tous les moyens».
Profitant d'une rencontre avec des professionnels de la santé sur l'épidémie de choléra, le chef de l'état sortant René Préval a lancé samedi un nouvel appel au calme à ses compatriotes.
«Chaque fois qu'il y a des troubles et des manifestations, chaque fois que les routes sont bloquées, c'est le choléra qui se propage davantage», a dit M. Préval.

Agence France-PressePort-au-Prince

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 2 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 3 mois ago