Présidentielle en Haïti: vives tensions après l'annonce des résultats du premier tour

Publié
9 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
373 views
Time to
read
2’

PORT-AU-PRINCE, Haiti (AP) — Jude Célestin, le protégé du gouvernement, affrontera l'ex-Première dame Mirlande Manigat au second tour de la présidentielle en Haïti, selon les résultats diffusés par le Conseil électoral, qui ont provoqué mardi soir de violentes manifestations à Port-au-Prince. Les partisans de candidats éliminés ont allumé des feux et érigé des barricades dans les rues de la capitale en signe de protestation.
Les résultats préliminaires annoncés par le Conseil électoral provisoire ont été immédiatement mis en doute en Haïti et à l'étranger, menaçant de provoquer de nouveaux troubles dans un pays ravagé par une épidémie de choléra et toujours meurtri après le tremblement de terre du 12 janvier dernier.
Selon les résultats, le chanteur populaire Michel Martelly a obtenu environ 6.800 voix de moins que Jude Célestin, soutenu par le président sortant René Préval, soit moins d'1%. Furieux, ses partisans ont érigé des barricades enflammées près du restaurant de Petionville, où les résultats ont été proclamés, et lancé des pierres sur des personnes qui passaient à proximité. Des tirs ont retenti.
"S'ils ne nous donnent pas Martelly et Manigat (au second tour), Haïti sera en feu", a averti un protestataire, Erick Jean. "Nous vivons toujours sous des tentes et Célestin gaspille de l'argent en affiches électorales".
La radio Kiskeya a fait état de manifestations dans les localités de Cap-Haitien et Les Cayes.
Les préoccupations tenaient largement à l'incohérence entre les résultats annoncés par le Conseil électoral et ceux rapportés récemment par le Conseil national d'observation des élections, financé par l'Union européenne, qui avait déclaré que Célestin, soutenu par le parti Inite ("Unité" en créole) de René Préval, serait éliminé.
"Le gouvernement des Etats-Unis est préoccupé par l'annonce par le Conseil électoral provisoire des résultats préliminaires, qui sont en contradiction avec les résultats publiés par le Conseil national d'observation des élections" ainsi qu'avec les comptages d'observateurs locaux et internationaux, a déclaré l'ambassade des Etats-Unis dans un communiqué.
Le scrutin du 28 novembre auquel se sont présentés 19 candidats a été émaillé d'accusations de fraude.
Michel Martelly avait déclaré qu'il n'accepterait pas un second tour où Célestin serait présent. Son équipe électorale avait annoncé mardi soir une conférence de presse, mais l'a annulée pour des raisons de sécurité.
Les recours sont autorisés jusqu'au 10 décembre, les résultats définitifs devant être annoncés aux alentours du 20 décembre. Le second tour doit avoir lieu le 16 janvier.
Mirlande Manigat, professeur de droit âgée de 70 ans, est l'épouse de l'ancien président Leslie Manigat, qui avait brièvement tenu les rênes du pays dans les années 1980 après un scrutin contesté avant d'être renversé par un coup d'Etat. Ses partisans comptent dans leurs rangs un puissant sénateur qui avait organisé de violentes manifestations avant le premier tour.
La campagne de Jude Célestin, patron d'une entreprise publique haïtienne de construction, a été la mieux financée, mais l'incapacité du président Préval à relancer une économie moribonde ou à faire avancer la reconstruction après le tremblement de terre du 12 janvier a eu un impact sur le soutien dont il pouvait bénéficier.
La participation au premier tour de la présidentielle a été faible: un peu plus d'un million de personnes ont voté sur quelque 4,7 millions d'électeurs inscrits. AP
cr/v168
 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago