Kellnel Pierre-Louis : « On aide Haïti à notre manière »

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
377 views
Time to
read
2’

L’entretien du mercredi. Le jeune footballeur du Vannes OC est aussi international haïtien. Une façon pour lui de soutenir son pays ravagé par un séisme en janvier et désormais le choléra.
Kellnel Pierre-Louis, quels rapports entretenez-vous avec Haïti ?
Je suis né à Montfermeil, mais j’ai vécu de 2 à 5 ans là-bas avant de revenir en France, à Torcy puis à Brest et enfin depuis trois ans à Vannes. Je ne suis pas retourné à Haïti depuis 6 ans, mais ma mère y va régulièrement et j’ai encore des oncles et tantes là-bas.
Que vous inspire la situation dramatique d’Haïti, ravagé par un séisme en janvier, touché par un ouragan début novembre et victime d’une épidémie de choléra depuis la mi-octobre ?
Ça m’attriste, ça fait mal. On dirait que le pays est maudit. Ma famille habite Arcahaie, à l’ouest de l’île et grâce à Dieu la zone n’est pas touchée par le choléra, mais je reste bien sûr attentif à toutes les infos qui peuvent circuler sur la situation en Haïti. C’est l’un des pays les plus pauvres au monde et qui doit affronter de terribles épreuves. J’espère qu’avec l’aide de toutes les Nations, Haïti pourra se reconstruire. Les élections (présidentielles et législatives, dimanche) ? Ce n’est pas la préoccupation de la population en ce moment. Personne ne m’en a parlé.
Vous avez remporté, jeudi dernier à Doha, un match amical face au Qatar (1-0) qui avait notamment pour vocation de contribuer à l’élan de solidarité envers Haïti (le Qatar a offert une donation). Avez-vous le sentiment d’aider ainsi, avec la sélection haïtienne, la population qui souffre ?
Le football à Haïti, comme au Brésil, est une religion. On ne mesurait pas vraiment l’impact de notre victoire face au Qatar, mais le président de la Fédération en avait les larmes aux yeux. Grâce à ce match, on a parlé beaucoup de nous, il y a eu beaucoup de messages de soutien. On avait déjà fait un match de bienfaisance, en mars en Allemagne, contre les anciennes stars de la Bundesliga (parmi lesquelles Elber ou Matthäus). On aide Haïti à notre manière.
Cette visibilité était d’autant plus importante qu’au Qatar, vous deviez jouer en ouverture d’Argentine – Brésil (1-0)…
Finalement on a joué le lendemain dans le même stade, mais on a pu assister à la rencontre. Notre car était garé juste à côté de ceux de l’Argentine et du Brésil. Voir Ronaldinho et Messi constitue un moment inoubliable.
Quels sont vos objectifs avec la sélection haïtienne ?
Au Qatar, c’était seulement ma troisième sélection et ma deuxième titularisation au sein des « Grenadiers » (le surnom des joueurs haïtiens). C’est une grande fierté pour moi et mon père, qui a aussi joué au foot. L’objectif assigné par le nouveau sélectionneur, le Brésilien Edson Tavares, est de se qualifier pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Les éliminatoires débuteront en juin. Ce sera très, très dur mais on ne sait jamais. Ce serait formidable pour Haïti.
Frédéric HERVÉ.
Kellnel Listner Pierre-Louis. Né le 31 janvier 1989 à Montfermeil (Seine-Saint-Denis). Milieu de terrain. Amateur au Vannes OC. Titulaire lors du 2e tour de la Coupe de la Ligue à Ajaccio (0-0, 4-2 tab). Trois sélections avec Haïti.
Recueilli par
Ouest-Francewww.vannes.maville.com

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago