Sainte-Rose de Lima est en deuil: voyage éternel pour la sœur Pascale

Publié
3 semaines ago
Dernière mise à jour
3 semaines ago
3252 views
Time to
read
1’

Soeur Pascale

Les sœurs de Sainte-Rose de Lima, communément appelée Mère Lalue, école congréganiste située à l’avenue John Brown, sont en deuil. Sœur Pascale est décédée « après avoir supporté courageusement une longue maladie », peut-on lire dans une publication sur le compte Facebook de Sainte-Rose de Lima, partagée par des anciens élèves de l’école.

Sœur Pascale de la Présentation Georges est repartie vers le Père ce lundi 22 octobre, après une longue maladie courageusement supportée, lit-on sur le compte Facebook de cette école réputée la plus ancienne parmi les écoles congréganistes du pays.

« Sœur Pascale avait gardé la tenue de service au cours d’une vie toute consacrée au Seigneur et au prochain. Une cinquantaine d’années durant, cette grande éducatrice a formé des générations d’élèves à Sainte Rose, au Patronage de l’Ange Gardien, à l’Externat et à l’École Anne-Marie Javouhey de Pétion-Ville, faisant profiter ses élèves de son enthousiasme, de son souci de l’autre, de son amour du beau. Nous retenons aussi sa prodigieuse mémoire et son aisance à faire des calculs de tête, même le calcul des moyennes pour les carnets », poursuit la note.

L’on relate en outre qu’ « À Sainte Rose, à l’Externat et à l’École Anne-Marie Javouhey de Pétion-Ville, Sœur Pascale a aussi marqué son passage par les remarquables fêtes qu’elle aimait organiser autour du 18 mai, la semaine patriotique. Défilé des élèves arborant les couleurs du bicolore, fanfare en tête, exposition, foire gastronomique, spectacle avec danses, chants et poèmes. Sœur Pascale, même malade, ne se ménageait guère pour garder vivace la flamme patriotique chez les jeunes qu’elle formait. »

Les hommages pleuvent déjà sur la toile. Des notes de sympathies. De petits souvenirs de punitions qui remuent la mémoire. L’humoriste Garihanna Jean-Louis, ancienne de l’école, salue sa mémoire. « Elle était la première à me punir, mais aussi la première à m’encourager et à me féliciter lors de mes accomplissements ».

Plus loin, une autre affirme : « Tu as bien formé et influencé la personnalité de tant de générations de jeunes femmes haïtiennes. Une grande âme irremplaçable. Sœur Pascale incarnait la gentillesse, l'amour du prochain, l'amour de la culture et l'amour de Dieu, des qualités souvent prises pour acquises ».

Source LOOPHAITI

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
6 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 6 mois ago