Décès de Max Pénette

Publié
5 mois ago
Dernière mise à jour
4 mois ago
2976 views
Time to
read
3’

Ing. Max Pénette

Max Pénette, enseignant émérite, ancien maire de Pétion-Ville (77-83), ancien doyen de l'Ecole normale supérieure, fondateur du Collège Max Pénette (CMP), Cofondateur du Parc du Souvenir, est décédé le 7 février janvier 2018, a appris Le Nouvelliste de sources proches de sa famille.

Max Altagracia Pénette est né le 7 juillet 1920 à Pétion-Ville. Il fit ses études classiques à l’Institution Saint-Louis de Gonzague où il allait plus tard enseigner les mathématiques durant de nombreuses années. Il étudia le génie civil à l’École des sciences appliquées où il fut lauréat du concours d’admission et de la promotion de 1946 dont il fut également le major.

Ensuite, Max Pénette compléta un impressionnant cursus de formation. Il est certifié pédagogue par les Universités de France (Paris, Dijon, Rennes), certifié également par le Centre international de Sèvres (France). Il eut l’opportunité d’être assistant-auditeur dans diverses écoles supérieures et facultés françaises (Sorbonne, Faculté des sciences, Institut Henri Poincaré, École des Travaux publics, École supérieure d’enseignement technique). Il compléta aussi des voyages d’études en Italie, en Allemagne, au Canada et aux États-Unis.

Mû par une volonté de service n’ayant d’égale que sa proverbiale humilité, M. Pénette se mit tout jeune au service de son pays, dans le domaine de l’éducation qui, il n’a jamais cessé de le professer, détient la clé du développement de la nation. C’est ainsi que, pendant de nombreuses années, il enseigna les mathématiques concurremment ou successivement à son alma mater, l’École polytechnique d’Haïti, ci-devant École des sciences appliquées (de 1946 à 1961), à l’École d’arpentage, à l’École des ouvriers du bâtiment dont il fut le fondateur.

En 1950, il fonda aussi l’École haïtienne par correspondance, la première institution de ce genre dans le pays. M. Pénette servit aussi comme doyen de l'École normale supérieure et vice-président de l’Institut haïtiano-américain.

Au niveau de l’enseignement secondaire, M. Pénette est l’un des professeurs de mathématiques ayant formé le plus de jeunes dans le pays. Pendant plus de quarante (40) ans, il dispensa son savoir entre autres, à l’Institution Saint-Louis de Gonzague, son alma mater, à l’Institution Sainte-Rose de Lima et au Collège secondaire Max Pénette.

M. Pénette n’a pas limité sa participation à la formation des jeunes à la salle de classe. Il a contribué qualitativement à l’amélioration de l’éducation en intervenant à la définition du curriculum des mathématiques. C’est ainsi qu’il participa activement à la formation des maîtres, et fut désigné par le ministère de l’Éducation pour contribuer à l’élaboration du programme officiel des mathématiques modernes. Il fut aussi nommé membre du Conseil permanent de l'éducation en 1968.

La vocation de service de M. Pénette le poussa à quitter les salles de classe de 1977 à 1983 pour devenir maire de Pétion-Ville, sa ville natale à laquelle il a voué un amour et un attachement sans limite jusqu’à la fin de sa vie. Son passage à la mairie fut marqué par de grandes réalisations, et surtout par l’atmosphère de convivialité et de participation citoyenne qu’il a su insuffler à ses administrés. C’est dans cette ville, au constat de l’état déplorable des cimetières de la zone métropolitaine, qu’il allait, en tant que président et actionnaire de la Société Espaces S.A., contribuer à la fondation du Parc du Souvenir.

M. Pénette consacra aussi une bonne partie de sa vie à la vie associative, communautaire et philanthropique de la cité. C’est ainsi qu’il fut membre et président du Rotary Club de Port-au-Prince, et membre d’honneur du Rotary Club de Pétion-Ville. Il fut aussi conférencier et membre du Conseil de gestion du lycée national de Pétion-Ville, secrétaire du Collectif des parents de l’École Saint-Joseph de Pétion-Ville (Frères de St Louis à Saint-Louis de Gonzague).

M. Pénette a reçu de nombreuses distinctions pour son engagement social, son abnégation et la qualité de sa contribution à une Haïti plus juste et plus prospère. Il a été décoré de l’Ordre international du bien public (France), de l’Ordre de l’Éducation nationale haïtienne et de l’Ordre du Mérite du Rotary Club International. Il a aussi reçu une médaille d’honneur de l’Institution Saint-Louis de Gonzague, une médaille et des diplômes honorifiques de la République d’Argentine, une plaque d’appréciation du Rotary Club International. Il fut aussi invité d’honneur du gouvernement français dont il fut le boursier, à la célébration du bicentenaire de la Prise de la Bastille en 1989, et du Département d’État américain en 1965.

Bien que toutes ces distinctions et marques de respect aient trouvé une place dans son cœur, l’œuvre dont M. Pénette est le plus fier est l’opportunité qu’il a eue, pendant toutes ces années, d’aider les jeunes, sans distinction aucune, à comprendre, à aimer et à utiliser les mathématiques pour améliorer leurs conditions de vie et construire un monde meilleur. M. Pénette a gardé jalousement une note manuscrite qu’il reçut d’un ancien président de la République, le remerciant d’avoir aidé son fils à réussir aux examens officiels. Mais les hommages comme celui-ci, M. Pénette en a reçu quotidiennement, avec une fierté égale, de ses milliers d’anciens élèves.

Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
2 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 3 mois ago