Choupite Jacquet est décédé

Publié
5 mois ago
Dernière mise à jour
5 mois ago
11445 views
Time to
read
1’

Choupite - Marc Bellande Jacquet

Les cloches de Choupite ne résonnent plus ! L’émérite percussionniste de Mizik Mizik, Marc Bellande Jacquet, plus connu sous le nom de Choupite Jacquet, s’est éteint tôt ce dimanche 1er juillet, mois ramenant l’anniversaire du compas direct. Souffrant depuis plusieurs années d'insuffisance rénale et de problèmes cardiaques, Choupite a rendu l’âme ce matin, jetant l’affliction et l’émoi le plus total dans le paysage musical haïtien, particulièrement du côté de ses plus proches collaborateurs au sein du groupe Mizik Mizik.

Kéké Bélizaire, l’un des premiers à annoncer la funeste nouvelle sur les réseaux sociaux, confie en avoir été informé par le biais de Mélissa, fille unique du défunt. Atterré jusqu’à en être à court de parole, Kéké pleure le départ d’un musicien qui a révolutionné la percussion dans l’industrie musicale de par son doigté et son génie. Le guitariste regrette surtout une légende humble et joviale qui égayait les séances de répétition et toutes les autres réunions du groupe par son humour à fleur de peau. « Sa personnalité forçait l’admiration même des musiciens rivaux de Mizik Mizik durant les périodes de polémique acharnée avec Sweet Miky », se souvient Keke.

Joint par téléphone depuis Boston par le staff de Ticket Magazine, Yvon Jérôme arrive à peine à contenir ses larmes. L’homme, qui a connu Choupite à Mizik Mizik, dit avoir appris la nouvelle ce matin alors qu’il revenait de l’église. L’ex-batteur de Mizik Mizik confie qu’il se souviendra toujours d’un musicien exemplaire durant tout son parcours. Au sein de Gama Express, DP Express, Zenglen ou Mizik Mizik, Choupite a toujours su relever, selon lui, l’importance de la percussion, un instrument dont certains récusaient l'apport au compas direct. Yvon Jérôme raconte que l'excellent percussionniste divisait Mizik Mizk en trois lignes : les voix, la ligne harmonique et le « ban dèyè » qui s’illustrait souvent durant le show time.

Marc Bellande Jacquet s’était fait connaître du grand public au sein du groupe DP Express dans les années 70 avant de rejoindre Mizik Mizik en 1993. Il a aussi prêté ses services à plusieurs autres groupes, dont Krezi, mais le percussionniste est resté solidaire à la bande à Fabrice Rouzier jusqu’à son dernier soupir. Son absence au cours des deux dernières sorties du groupe laissait bien présager une dégradation de l’état de santé de ce musicien qui a marqué plus d’un, que ce soit par son talent ou par sa joie de vivre.

Jean Mary Simon source TICKET MAGAZINE

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
7 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 8 mois ago