Secondaire rénové, des écoles ont deux ans pour se mettre au pas

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
1506 views
Time to
read
2’

Menio Jeune

Suite à l’expérimentation du Secondaire rénové mise en branle au cours des années 2000, il a été décidé sous le ministre Nesmy Manigat de généraliser les programmes en 2014. L’année académique 2018-2019 sera donc consacrée à la phase d’évaluation officielle de cette cohorte d’élèves. A cette fin, les responsables du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), ont annoncé, mardi 11 septembre 2018, de nouvelles dispositions.

Pour faire suite à un communiqué publié la semaine écoulée, le directeur général du MENFP, Dr Meniol Jeune a fait le point, mardi, sur les nouvelles dispositions adoptées dans le cadre de la mise en œuvre du Secondaire rénové, notamment pour les épreuves obligatoires et anticipées.

Selon le directeur général, ces mesures viennent après un ensemble de consultations avec les partenaires autour des difficultés rencontrées dans le processus d’évaluation des acquis sur les 14 matières enseignées au niveau secondaire.

Le MENFP a donc communiqué sa décision sur l’ensemble des disciplines par série en précisant celles obligatoires en secondaire 4 et celles anticipées en secondaire 3. Pour l’informatique et l’éducation à la citoyenneté notamment, les responsables du MENFP ont bien précisé que ces matières qui sont encore enseignées à l’école seront évaluées à l’école.

Des détails pertinents 

En ce sens, le directeur de l’Enseignement secondaire, Maxime Mésilas a rappelé qu’au départ qu’on est parti de 14 disciplines en secondaire 1 et 2, mais qui seront réduites à 11. Parce que, précise-t-il, à partir du secondaire 3, l’élève pourra choisir son orientation où celui-ci va opter pour une série. En fonction de la série, poursuit-il, il y aura des matières, au nombre de 4, qui seront anticipées et évaluées. Mais aussi des matières en secondaire 4 qui seront obligatoires et feront l’objet d’évaluation. 

Pour les écoles qui n’ont pas pu se mettre au pas, précisément, qui n’ont pas pu appliquer les programmes du Secondaire rénové, il leur est accordé un délai de grâce de deux ans pour se conformer, a averti Dr Meniol Jeune. Ce qui veut dire, d’ici les deux prochaines années ces écoles doivent intégrer totalement les programmes.

Par ailleurs, le directeur général du MENFP a rappelé que pour l’évaluation officielle de cette année, il n’y aura plus ce qu’on appelle la forme de remédiation car l’évaluation qui est qualitative déterminera le passage du candidat en classe supérieure.

Pour les problèmes qui se posent en ce qui a trait à la disponibilité des programmes et des modules, le directeur du cabinet du ministre, Jackson Pléteau ainsi que le directeur de l’Enseignement secondaire ont invité la communauté à se procurer de ses programmes sous forme numérique ou dure à la Direction de l’enseignement secondaire. Ils indiquent que ces documents seront par la suite disponibles aussi à la Direction départementale d’éducation.

De plus, le directeur du cabinet du ministre Cadet en a profité pour informer d'un grand pas dans la question de nomination d'enseignants. Par rapport à des matières qui n’étaient pas enseignées particulièrement dans les écoles publiques, dit-il, il y a un effort qui a été fait cette année par le MENFP pour nommer plus de 3000 enseignants, dont plusieurs pour les nouvelles disciplines.

Les responsables du ministère ont souligné en passant la détermination de cette institution étatique à faire appliquer ces dispositions et accompagner les écoles ainsi que les acteurs dans la mise en œuvre du Secondaire rénové.

Alix Laroche Source HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
4 mois 4 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 5 mois ago