Des policiers tuent des policiers

Publié
7 mois ago
Dernière mise à jour
7 mois ago
2670 views
Time to
read
2’

Gary Desrosiers

Lors d’une conférence de presse tenue le mardi 29 janvier dans la direction départementale de l’Ouest (DDO), sous l’initiative du service de presse et des relations publiques de la police nationale d’Haïti (SPRP), le porte-parole adjoint de la police nationale d’Haïti (PNH), l’inspecteur divisionnaire Gary Desrosiers a revu à la baisse le bilan des policiers tués depuis le début de l’année. Les événements de Montrouis et les premiers éléments d’informations sur les circonstances de la mort du policier tué à la rue Mgr Guilloux par des agents de brigade d’intervention et d’opération départementale BOID ont été abordés à la DDO.

‘’La PNH respecte  les travaux effectués par les organisations de défense des droits humains, mais nous n’avons pas les chiffres qui ont été communiqués par les organisations de droits humains, faisant état de 7 policiers tués pendant le mois en cours’’ a lâché Gary Desrosiers. Le porte-parole de la PNH parle lui de cinq policiers décédés pour le premier mois de l’année 2019, dont 4 par balles.

Dans ces séries d’assassinats une chose est remarquable, plusieurs des agents succombés ont été abattus par leurs frères d’arme, une situation qui préoccupe la direction générale de la PNH, selon Gary Desrosiers qui avance que les policiers responsables meurtriers sont en cavale. L’inspecteur divisionnaire ajoute que ces derniers seront traqués jusqu’à leur dernier retranchement.

‘‘Pour l’instant  nous ne sommes pas en mesure de donner toutes les informations concernant ces hommes mais un avis de recherche sera bientôt émis’’ a déclaré M. Desrosiers, qui a abordé particulièrement le cas du policier tué dans la soirée du 28 janvier par des agents de BOID.

‘’Claude Barthélemy César âgé de 32 ans, se trouvait en compagnie d’un individu armé. Les deux hommes selon un témoin étaient en train de rançonner un chauffeur quand une patrouille est arrivée, l’agent a dégainé après qu’il ait été interpellé, ce qui lui aurait couté la vie’’ a expliqué Gary Desrosiers qui par ailleurs a fait savoir que le chauffeur qui aurait été victime du forfait, ainsi que les agents de la BOID ont été entendus par la DCPJ.

L’événement de la rue Mgr Guilloux n’est pas le seul abordé par l’inspecteur. La situation de tension qui a eu lieu à Montrouis dans la journée du 28 janvier a été aussi évoquée par M. Desrosiers, qui parle de plusieurs blessés dans le camp de la PNH, l’incendie des voitures de l’institution ainsi que l’endommagement du bâtiment logeant le commissariat des lieux. Toutefois l’ordre a été rétabli par les agents de PNH a fait savoir Gary Desrosiers. ‘’Un processus d’identification des responsables de ses actes est étamé par la Police nationale’’  à en croire le porte-parole.

Au cours de cette conférence, le porte-parole a informé l’opinion publique d’une vaste opération déroulée dans les départements Nord, Nord-Ouest et Artibonite, ayant conduit au démantèlement d’un réseau de bandits qui a fait plusieurs victimes dans la métropole du Nord.           

Kervens Olivier HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago