Plaidoyer en faveur d’une politique de création d’emplois pour encourager les Haïtiens à rester chez eux

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
1775 views
Time to
read
1’

Le retour des haitiens du Chili

Le Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr) exhorte les autorités haïtiennes à mettre en place une politique de création d’emplois pour les Haïtiennes et Haïtiens afin que ces derniers puissent vivre dans le pays.

Dans une note dont a pris connaissance l’agence d’information en ligne AlterPresse, le Garr appelle les autorités à envisager également de vrais programmes sociaux en faveur des couches les plus vulnérables.

Il a exprimé aussi ses inquiétudes par rapport aux conditions dans lesquelles de nombreux Haïtiennes et Haïtiens continuent de mettre leur vie en péril en haute mer à la recherche d’une vie meilleure.

Le Garr recommande à l’Etat un renforcement de l’Office national de la migration.

87 ressortissants haïtiens et une dominicaine ont été interceptés près des eaux territoriales cubaines, le 7 novembre 2018, au moment où le navire qui les transportait, se trouvait en difficulté.

Ensuite, ils ont été reconduits, le samedi 10 novembre 2018, au Cap-Haïtien (Nord) par des garde-côtes américains.

Ils ont déclaré avoir passé trois jours sans rien manger à bord du bateau des garde-côtes américains, selon les témoignages recueillis par le Garr.

Ces voyageurs haïtiens dont 17 femmes, 55 hommes et 16 mineurs, se trouvaient à bord d’une embarcation de fortune qui se dirigeait clandestinement vers Nassau (Bahamas), rapporte-t-il.

Ils sont originaires pour la plupart des villes de Port-de-paix, Môle-Saint-Nicolas, Saint-Louis du Nord (Nord-Ouest) et de l’Île de la tortue (Nord), entre autres.

Ces ressortissants haïtiens qui ont été embarqués à l’Île de la Tortue, le 5 novembre 2018, auraient payé entre 2,500 à 25 mille gourdes pour le voyage.

Par ailleurs, 184 migrants haïtiens ont été reconduits à Port-au-Prince à bord d’un Boeing 767 appartenant à l’Armée de l’air chilienne dans l’après-midi du 7 novembre 2018, dans le cadre d’un plan humanitaire de retour volontaire en Haïti, initié par le gouvernement chilien.

Source Alter Presse

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago