Pierre Josué Agénor Cadet dresse un bilan positif de son administration

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
5254 views
Time to
read
3’

Pierre Josué Agénor Cadet - Ministre de l'Education Nationale

Le professeur Pierre Josué Agénor Cadet, ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a dressé, jeudi 22 mars, un bilan positif de sa gestion au cours de ces douze derniers mois. Quoique, reconnait-il, il reste encore beaucoup à faire dans ce secteur aux problèmes multiples et pas toujours faciles à résoudre, le responsable de l’éducation nationale se félicite pour sa première année de gestion du ministère, a constaté Haiti Press Network. 

Le ministre se dit satisfait pour sa première année de service public comme titulaire de l’Éducation nationale. Avec l’appui de l’Administration Moïse/Lafontant, il dit avoir résolu beaucoup de problèmes dépassant même l’espérance, en ce qui concerne particulièrement les obstacles conjoncturels auxquels faisait face le MENFP.

« Pour un an, nous avons fait des choses qui dépassent l’espérance. Les problèmes conjoncturels et structurels étaient nombreux. Nous en avons épongé beaucoup », s’est réjoui le ministre Pierre Josué Agénor Cadet, lequel dit entendre continuer à travailler pour une école haïtienne de qualité, sans grève d’enseignants, sans absentéistes ni de lycéens dans les rues.

Parmi ses principales actions, le ministre Pierre Josué Agénor Cadet, interrogé par HPN, cite la résolution des problèmes de dettes, du PSUGO (Programme de scolarisation universelle gratuit et obligatoire), du PRONEC (Programme de nationalisation des écoles communautaires), de nomination des stagiaires de l’École normale supérieure (ENS), mais aussi et surtout, insiste-t-il, le problème des enseignants qualifiés se trouvant en salle de classe de manière anarchique et irrégulière sans leur lettre de nomination.

Pour ce problème particulier qui constitue encore un accroc au MENFP, le ministre dit prendre l’engagement pour que l’État fasse le nécessaire en vue de régulariser la situation de ces enseignants dès la fin du mois en cours.

Les chiffres

Suivant les chiffres communiqués à l’Agence, au plan de l’accès, plus d’une vingtaine d’écoles ont été inaugurées avec l’appui du FAES et près de 300 autres réhabilitées dans le grand Sud après le passage du cyclone Matthew. Plusieurs nouveaux chantiers de lycées (Corail, Carrefour-Feuilles, Saint Michel de Lattalaye) sont en cours de construction, sans oublier de mentionner la finalisation des EFACAP de Morrisseau et Michel Lazarre.

Les études sont en cours pour la construction du lycée Daniel Fignolé. En ce qui concerne les lycées Mari Jeanne, Cent-cinquantenaire, Trou du Nord, René Théodore et Terrier Rouge, les études de construction sont déjà finalisées. Environ 50 écoles sont en construction et/ou réhabilitation, dont cinq sont déjà achevées à travers le pays, a-t-on informé.

Au plan de la gouvernance

Sur le plan de la gouvernance du secteur, environ 5 milliards de gourdes ont été dépensées pour éponger les dettes envers les écoles et les enseignants dans le cadre du PSUGO et du PRONEC pour plusieurs années d’arriérés, a-t-on appris auprès du ministère.

Près de 2700 enseignants qui détenaient leur lettre de nomination sans avoir reçu leur émolument ont été payés. On mentionne aussi l’intégration de 180 normaliens de l’ENS dans le système ; l’intégration en cours de plus de 4 mille enseignants en salle de classe sans lettre de nomination ; l’alignement de personnels administratifs du MENFP ayant les mêmes qualifications pour les mêmes postes ; le renforcement de l’USI et de la base de données du MENFP ; la mise en place du projet d’assainissement de la base de données avec l’appui de plusieurs partenaires, où 35 000 agents ont été recensés dont 27 000 enseignants à date.

Toujours au plan de la gouvernance, dans le cadre de la lutte contre la corruption à tous les niveaux dans le système, plusieurs dossiers ont déjà été transmis à l’ULCC (Unité de lutte contre la corruption) et au Parquet, a-t-on indiqué.

On a également fait part de la saisine de l’Inspection générale du MENFP sur plusieurs dossiers concernant le PSUGO et la gestion des personnels ; l’élaboration et la mise à disposition du premier document du Plan décennal 2017-2027 ; l’élaboration d’un Code de conduite pour les agents éducatifs au sein de l’école ; l’intégration de personnes à mobilité réduite au sein du personnel du MENFP ; les nouvelles orientations pour les subventions à l’écolage ; le renforcement des Universités publiques en région (UPR).

Au plan de la qualité

Sur le plan de la qualité, le ministre Pierre Josué Agénor Cadet s’est félicité de la finalisation et validation du document de politique de formation des enseignants et des personnels d’encadrement, sans oublier le lancement de l’expérimentation du Curriculum du préscolaire. Il souligne aussi la constitution d’un groupe d’agents du MENFP pour la mise en place des projets de formation hybride avec l’appui de CANOPE. 

En terme de perspectives, le ministre Cadet indique vouloir continuer à assainir le système, combattre la corruption et l’absentéisme au niveau des écoles, réformer l’organisation du système éducatif avec le support des partenaires techniques et financiers mais aussi et surtout les cadres du ministère. Il projette en outre d’augmenter les infrastructures scolaires, d’avancer avec la formation des enseignants et des cadres, d’augmenter la cantine scolaire et de consolider le système de la formation technique et professionnelle.

Alix Laroche source HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago