PetroCaribe: Séance attendue ce 20 mars 2018 au sénat

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
3384 views
Time to
read
1’

Le Sénat de la République

Une séance au sénat est annoncée, pour le mardi 20 mars 2018, autour des contentieux, liés au dossier de dilapidation des fonds PetroCaribe, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

À l’issue de la retraite parlementaire, déroulée du lundi 12 au jeudi 15 mars 2018, des sénateurs se sont mis d’accord pour se retrouver en séance, le mardi 20 mars 2018, afin de mettre en débat le contenu du procès-verbal de la séance du 31 janvier 2018, qui s’est poursuivie jusqu’au 1er février 2018.

Cette information a été communiquée par le président du sénat, Joseph Lambert, qui intervenait dans les médias, après la retraite.

La résolution, adoptée à cette retraite, demande aux sénateurs de « participer à la séance plénière du 20 mars (2018), avec tout l’effectif nécessaire du sénat et de respecter strictement les jours et les heures des séances ».

Les sénateurs sont également appelés à se présenter, au palais législatif, tous les jours prévus pour la tenue des séances, à respecter les prescrits des règlements intérieurs, le président de la séance et le bureau ainsi que la publication de la liste de tous les sénateurs présents et absents des séances, selon Lambert.

La retraite devait permettre de trouver des voies de solution, en vue d’un fonctionnement « régulier, harmonieux et serein » au sénat de la république, rappelle-t-il, indiquant qu’il y avait 21 sénateurs (sur 29 sénateurs) présents lors de la retraite.

Le rapport sur la dilapidation de plusieurs milliards de dollars américains des fonds PetroCaribe, prêtés à des conditions préférentielles par le Venezuela, a été mis en discussion le mercredi 31 janvier 2018, après son dépôt au sénat en date du 14 novembre 2017.

Dans une séance clandestine, réalisée dans la soirée du 1er février 2018, une résolution a renvoyé, à la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Csc/ca), le document de la commission sénatoriale spéciale, chargée d’approfondir l’enquête sur l’utilisation de ces fonds. Ladite résolution suspecte du 1er février 2018 a été publiée, le vendredi 16 février 2018, dans le journal officiel « Le Moniteur », par le président Jovenel Moïse.

L’assemblée des sénateurs, dominée par des membres du Parti haïtien tèt kale (Phtk, au pouvoir) et alliés, déclare être en droit de demander à la Csc/ca d’ « effectuer une vérification, une analyse et un examen approfondis de la gestion des fonds PetroCaribe, au cours de la période allant de septembre 2008 à septembre 2016 ».

Diverses organisations, notamment de droits humains, continuent d’exiger des poursuites judiciaires, par les tribunaux saisis du dossier de dilapidation des fonds PetroCaribe.

Plus d’une trentaine de plaintes, relatives à la gestion douteuse des fonds PetroCaribe, sont déjà déposées, depuis janvier 2018, auprès du cabinet d’instruction, près le tribunal civil de Port-au-Prince.

Alter Presse

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago