PetroCaribe : la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Haïti n'accepte pas de faire partie de la commission de vérification

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
2155 views
Time to
read
1’

Jean Henry Ceant

Même pas un seul secteur invité à intégrer la commission de vérité sur la gestion et l’utilisation des fonds de PetroCaribe n’accepte, pour le moment, de faire partie de cette structure de reddition de comptes. Contrairement aux affirmations de la Primature et du Premier ministre, la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Haïti soutient qu’aucun membre de son conseil n’a accepté de faire partie de la commission.

« La Chambre de Commerce et d'Industrie d'Haïti tient à clarifier qu’aucun membre de son conseil n'a été invité et, de ce fait, n'a accepté de faire partie d'une commission de vérification des fonds PetroCaribe », selon un communiqué du président de la CCIH.

« La CCIH, réitérant sa note de presse du 12 septembre dernier, appuie les demandes de multiples secteurs de la société haïtienne pour que lumière soit faite sur la façon dont les fonds provenant de l'accord PetroCaribe ont été gérés durant ces dernières années. La CCIH est favorable à ce que les institutions haïtiennes, la CSCCA, l’UCREF, l’ULCC ainsi que l'appareil judiciaire soient en charge des enquêtes devant aboutir à établir la vérité des faits sur la gestion desdits fonds », écrit Frantz Bernard Craan.

« Si, à la conclusion de ces enquêtes, il s'avère qu’il y a eu malversation ou détournement de ces fonds, que les responsables de ces méfaits soient poursuivis et traduits en justice selon la loi. La CCIH exhorte les autorités haïtiennes à tout mettre en œuvre pour faciliter le travail des institutions suscitées afin que les enquêtes se fassent de façon célère, crédible et en toute transparence », conclut la Chambre de commerce du pays.

Une rencontre mercredi soir dans la résidence du Premier ministre avec les secteurs désignés pour faire partie de la commission de vérité sur l’utilisation des fonds PetroCaribe a permis à Jean-Henry Céant de se faire comprendre un peu mieux et les secteurs de fixer leur position sur la nouvelle structure de reddition de comptes. Pour le moment, aucun secteur n’a accepté d’intégrer cette commission. Pire encore, les représentants des secteurs qui ont rencontré le PM ont formellement demandé que leur nom ne soit pas cité.

Robenson Geffrard Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago