Un petit fils de Trujillo veut construire un mur sur la frontière

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
20104 views
Time to
read
1’

Luis Ramfis Trujillo Dominguez - photo Facebook

Obsédé, comme son grand-père, par la présence d`Haïtiens sur le territoire dominicain, Luis Ramfis Trujillo Dominguez ne rate jamais une occasion pour exprimer son aversion pour les ressortissants de la nation haïtienne qu`ils accusent de vouloir envahir son pays

 Invité d`une organisation chrétienne à New-York, Luis Ramfis Trujillo Dominguez, petit-fils du dictateur Rafael Leonidas Trujillo Molina a déclaré qu`il construira un mur sur la frontière entre Haiti et la République Dominicaine s`il remporte les élections présidentielles prévues pour 2020.

Cette promesse a fait l`effet d`une bombe parmi les leaders de la diaspora dominicaine aux États-Unis, à un moment où cette idée promue par le président américain, pour son pays et le Mexique, est l`un des points les plus critiqués par les immigrants du monde entier.

Il a également promis de réformer les forces militaires afin qu’elles puissent faire face à la situation migratoire et être prêtes à assumer la défense de la souveraineté nationale

« Ce n’est pas une question de racisme et de xénophobie, c`est une position qui reflète la nécessité de protéger les Dominicains, parce que nous sommes un pays éminemment pauvre et nos ressources sont limitées », a expliqué Dominguez Trujillo, qui est accompagné dans sa tournée américaine par le Dr Ismael Reyes, président du PDI et l`ancien général Rafael Percival Peña.

Selon les informations recueillies par Rezo Nòdwès, Luis Ramfis Domínguez Trujillo se portera candidat sous la bannière du parti PDI et de son mouvement « Esperanza Democrática ».

Rezo Nordwes

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago