Des organisations socio-politiques souhaitent une équipe de transition, dans la perspective de réaliser le procès PetroCaribe

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
1653 views
Time to
read
<1’

Des organisations socio-politiques de l’opposition souhaitent la mise en place d’une équipe de transition, dans la perspective de réaliser le procès relatif à la dilapidation présumée des fonds PetroCaribe.

« Le procès PetroCaribe ne peut être réalisé avec cette équipe de mafieux à la tête de l’État », disent ces organisations.

Elles appellent à une rupture avec le pouvoir en place pour pouvoir jeter les bases pour organiser le procès concernant le gaspillage supposé des plus de trois milliards de dollars (Ndlr : US $ 1.00 = 77.00 gourdes ; 1 euro = 91.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.70 gourde aujourd’hui) des fonds PetroCaribe de l’aide vénézuélienne à Haïti.

L’équipe de transition souhaitée doit pouvoir également travailler pour améliorer les conditions de vie de la population, soulignent-elles.

Quatre nouvelles journées de mobilisations pour exiger la démission du président Jovenel Moïse sont prévues à Port-au-Prince et dans les villes de provinces, les mercredi 5 (Au Cap-Haïtien, Nord), dimanche 9, dimanche 16 décembre 2018 et mardi 1er janvier 2019, onnt précisé ces organisations.

Parmi elles, figurent le parti politique Pitit Desalin, Konbit ὸganizasyon politik sendikal ak popilè, le Mouvement de liberté, d’égalité des Haïtiens pour la fraternité) (Moleghaf), l’Association des marchands du secteur informel de Marché Vallières, le Mouvman esklav revolte (Mer) et le Rezo nasyonal peyizan ayisyen (Renapa).

Source Alter Presse

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
7 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 8 mois ago