Des organisations de femmes veulent garder la mobilisation vivante contre Jovenel Moïse

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
1847 views
Time to
read
<1’

Après le ralentissement des mobilisations contre le pouvoir en place dans les rues de la capitale et des grandes villes de province, l’organisation "fanm djanm k ap lite pou liberasyon Ayiti’’ a décidé d’investir les rues de Port au Prince le dimanche 14 juillet, pour tenter de relancer la mobilisation contre Jovenel Moise.

 "La baisse en intensité des manifestations de  rues contre Jovenel Moïse est un mauvais signe pour faire la lumière sur les fonds Petrocaribe", a expliqué une militante  se trouvant en première ligne de la mobilisation contre le pouvoir en place, réunissant plusieurs dizaines de citoyens, sous l’initiative de "Fanm Djanm k’ap lite pou liberasyon Ayiti".

En organisant cette marche, l’organisation qui regroupe plusieurs citoyennes en son sein, a voulu envoyer un message clair à la société haïtienne : "la lutte contre la corruption et le régime en place doit continuer".

 

Ces militantes invitent les hommes à garder la mobilisation vivante; selon elles, tous les dilapidateurs des fonds PetroCaribe et Jovenel Moise doivent répondre aux questions de la justice dans le cadre de cette affaire.

 

Par ailleurs, de jeunes manifestants qui participaient au défilé, ont pris à une photo du président de la république et se sont livrés à des gestes déshonorants sur le portrait du chef d’Etat Haïtien. La marche a pris fin sur la place de la constitution au Champs-de-Mars. Les manifestants ont aussi brulé une banderole planquée de la photo de Jovenel Moïse.

 

Kervens Olivier source HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 mois ago