Nouvelle tentative de rapprochement des signataires des Accords de Marriott et de Kinam

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
1583 views
Time to
read
1’

Accord de Marriott

Après l’échec des deux journées de discussions en décembre dernier entre les signataires des Accords de Marriott, de Kinam et des représentants du président de la République à la nonciature apostolique, les acteurs vont tenter une nouvelle fois de réunir les signataires de ces deux accords, des membres de la société civile et des conseillers du chef de l’Etat en vue de trouver une solution concertée à la crise politique.

Des signataires des Accords Marriott et de Kinam ont confirmé mardi soir au Nouvelliste que deux nouvelles journées de discussions entre acteurs politiques, des membres de société et des représentants du président de la République, sont en préparation. « Cette nouvelle tentative de rapprochement des signataires des deux accords et d’autres personnalités est idéalement programmée pour ce jeudi et vendredi toujours à la nonciature apostolique. Vu que les négociations sont toujours en cours, on n’est certain de pouvoir le faire avant la fin de cette semaine,  mais c’est en préparation », a confié au journal une source proche des négociations.

Mais avant cette rencontre, Le Nouvelliste a appris que les organisations de la société ayant formé la Passerelle se préparent à publier une note commune pour appeler les acteurs politique à une négociation en vue de trouver une issue pacifique à la crise. « …la  société civile, qui s’était mobilisée à travers « La Passerelle » pour la mise en place d’une transition de rupture avec les mauvaises pratiques de gouvernance, appelle les autorités publiques et les forces sociopolitiques à s’élever à la hauteur de leurs responsabilités et à faire les sacrifices nécessaires pour sauver ce qui peut encore être sauvé. Elle réaffirme la nécessité de trouver une issue pacifique et durable à la crise actuelle par la NEGOCIATION devant déboucher sur un accord politique prenant en compte le mandat du Président de la République et l’organisation de la transition », lit-on dans cette prise de position dont Le Nouvelliste a eu copie en primeur.

« En leur qualité de force vive et d’acteurs de changement, les organisations de la société civile, signataires de la présente déclaration, lancent un appel à toute la société haïtienne, en particulier les gouvernants et les partis politiques, à bien prendre la dimension des enjeux et à les rejoindre dans leur démarche », a constaté le journal dans cette prise de position commune.

Robenson Geffrard source le nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 10 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago