Négociation à la nonciature: Ni un échec, ni un succès, selon “le Bloc Démocratique pour le Redressement National

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
2755 views
Time to
read
1’

Mtre Victor Benoit et Mtre Emmanuel Menard

Les responsables du ‘’Bloc démocratique pour le redressement national’’, structure de l’opposition et signataire de l’accord de Mariott, estiment que les négociations à la Nonciature apostolique ne sont ni un échec ni une réussite.

Qu’il s’agisse de Victor Benoit ou d’Emmanuel Ménard, respectivement président et secrétaire général de ce regroupement de partis politiques, tous deux s’accordent sur le fait que l’initiative de dialoguer doit se poursuivre. Cependant, ils appellent l’équipe au pouvoir à faire preuve de plus de flexibilité, particulièrement en ce qui concerne le mandat présidentiel.

La montagne a accouché d’une souris » cet adage semble avoir été inventé pour qualifier ce qui ressort du récent dialogue inter-haïtien. Et tandis que les organisateurs de la rencontre et les membres de l’opposition confirment l’échec des pourparlers, les responsables du Bloc démocratique pour le redressement national ont une vue différente.

« On ne peut pas parler d’échec, ni de succès, puisque les négociations n’ont pas encore pris fin », estime Me Emmanuel Menard, secrétaire général de ce regroupement.

Suite à ces assises déroulées à l’initiative du Bureau Intégré des Nations Unies (BINU), de l’Organisation des États Américains (OEA), les représentants des différentes parties se sont entendus qu’ils poursuivraient les pourparlers. Les points de désaccords concernent l’adoption d’un calendrier réaliste et une gouvernance de consensus basée sur la compétence.

Le professeur Victor Benoit, président du bloc democratique, se désole que les representants de la présidence n’aient montré aucune flexibilité sur ce point.
« C’est sur la question de la réduction du mandat du président de la République, que les participants ont constaté leur désaccord », a fait savoir l’ex ministre des Affaires sociales.

Structure politique de l’opposition, signataire de l’accord de Mariott, la participation du bloc democratique a ses pourparlers ne change en rien la position du regroupement en ce qui concerne le départ impératif de Jovenel Moise du pouvoir. Toutefois, contrairement à leurs alliés de l’opposition, les dirigeants restent convaincus que, parallèlement aux mouvements des rues, le dialogue est essentiel pour une sortie de crise.

La crise politique persiste. Les acteurs jouent sur la corde raide. Jour après jour la situation socioeconomique du pays se dégrade . Pourtant Haiti a besoin de toutes ses filles et de tous ses fils pour la sortir du bourbier, est le discours de tout un chacun.

Vant bèf info

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago