Des milliers de fidèles catholiques marchent contre Jovenel Moïse

Publié
3 semaines ago
Dernière mise à jour
3 semaines ago
19602 views
Time to
read
1’

Marche Eglise Catholique - 22 Oct 2019

Après une tentative d’annuler la marche sous prétexte que les autorités de l’Eglise ne l’avaient pas autorisé, des milliers de catholiques ont regagné la rue pour marcher contre le pouvoir en place réclamant ainsi la démission du Chef de l’Etat Jovenel Moïse.

Ces fidèles catholiques à l’initiative de plusieurs prêtres avaient répondu à l’invitation comme plusieurs secteurs ont foulé le macadam pour montrer leur désaccord au Président Moïse dont le nom est cité dans plusieurs fois dans un rapport de la Cour Supérieure des Comptes dans le dossier Petrocaribe.

« Pas question de rouvrir les écoles avec Jovenel Moïse à la tête du pays », a lancé un manifestant portant un T-shirt de ‘’Manman Mari sove nou’’ (Marie mère de Jésus, Sauve nous). Une foule très compacte a laissé l’Eglise de Perpétuel au Bel Air pour emprunter l’Avenue John Brown en direction de Bourdon. Les manifestants ont scandé des propos hostiles au gouvernement en place.

Des jeunes et des personnes du troisième âge sont remarqués sur tout le parcours. C’est la troisième grande manifestation sans incident et ayant rassemblé  autant de monde en moins d’un mois pour réclamer le départ de Jovenel Moïse accroché au Pouvoir disant combattre un système dont il est l’un des grands bénéficiaires.

 ‘’Nous ne croyons plus à cette démagogie du Président, il doit partir’’, lance cet homme d’une trentaine d’années environ.

‘’Bouki a fait ses classes, nous ne sommes pas des imbéciles. Nous attendons la démission de ce dinosaure à sept têtes’’ lâche ce jeune homme aux cheveux tressés.

C’est l’ensemble de la population qui réclame à cor et à cri la démission de Jovenel Moïse après deux ans et quelques mois passés au Pouvoir. La situation économique de la population s’est totalement dégradée avec aujourd’hui un taux d’inflation qui a atteint plus de 19.5%. La politique économique du parti au pouvoir n’a pas donné les fruits espérés avec au passage des dépenses faramineuses et un Premier budget asphyxiant qui n’ont donné aucun résultat.

HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago