Vers une meilleure gestion des 240 lycées et 1800 écoles nationales de la République

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
1510 views
Time to
read
1’

La rationalisation de la gestion des écoles publiques, en particulier le mode de recrutement et d’utilisation des ressources humaines, le strict respect des programmes établis et des directives ministérielles concernant l’encadrement des élèves et l’évaluation des apprentissages, sont entre autres, les principaux objectifs autour desquels se sont tenues, ce mercredi 22 janvier 2020, dans divers districts scolaires de l’Ouest, des rencontres de travail avec des directeurs et directrices d’école publique, a constaté Haiti Press Network.

Cette initiative du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) à travers l’Inspection générale (IG) participe des efforts visant à contribuer à l’amélioration de la gouvernance globale du système éducatif, en agissant effectivement sur ces variables-clés précités. Il s’agit d’éviter des formations erronées aux enfants du secteur scolaire public. 

Par cette démarche, le MENFP entend parvenir à l’accroissement du taux de réussite aux examens officiels et d’assurer une meilleure réussite scolaire des enfants, selon les précisions de l’Inspecteur général, le professeur Jackson Pléteau qui animait une rencontre à l’École nationale de Frères située sur la route de Frères (Pétion-Ville).

Les actions envisagées dans cette première étape de l’opération concernent essentiellement l’aspect pédagogique du travail des directeurs. Il s’agit de faciliter, a soutenu M. Pléteau, une prise en main effective des activités liées à la supervision de l’enseignement et l’évaluation des apprentissages , à la disponibilité des programmes d’études, des matériels de support pédagogique et didactique pour ne citer que ceux-là.

En effet, l’Inspection générale (IG) dit avoir constaté manifestement une insuffisance de planification au niveau stratégique, une faiblesse dans l’encadrement des écoles par les Directions départementales, aggravée par l’absence de planification au niveau opérationnel, de la part des encadreurs directs et des directeurs des établissements scolaires.

De manière spécifique, indiquent les responsables, le ministère cherche à créer chez tous les acteurs et à tous les niveaux, le même souci du respect des lois et des directives ministérielles en vue de les entraîner dans un même mouvement visant particulièrement la normalisation du fonctionnement des lycées de la République.

D’où la nécessité d’une telle opération de collecte d’informations qui démarre dans trois départements à la fois, mais qui s’étale à l’échelle nationale. Elle réunit les Inspecteurs généraux, les directeurs techniques de l’enseignement fondamental et secondaire, les directeurs départementaux et les directeurs des établissements scolaires publics.

 

Texte : Alix Laroche

Photos : Anderson Élien

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 10 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago