Une manifestation prévue le 7 février 2019 pour continuer d’exiger la tenue du procès PetroCaribe

Publié
8 mois ago
Dernière mise à jour
8 mois ago
4849 views
Time to
read
1’

Diverses organisations et personnalités projettent d’organiser une manifestation, le jeudi 7 février 2019, pour exiger la tenue du procès PetroCaribe, lors d’une conférence de presse, ce mercredi 30 janvier 2019, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Le 7 février 2019 ramène le 33e anniversaire, le 7 février 1986, de la chute des Duvalier (François Duvalier 22 septembre 1957 - 21 avril 1971, Jean-Claude Duvalier 22 avril 1971 - 7 février 1986).

La date du 7 février est de plus en plus banalisée par les gouvernements tèt kale, qui se sont succédé au pouvoir en Haïti. Aucune cérémonie officielle de souvenir n’a lieu. Les jeunes d’aujourd’hui ont très peu d’activités de mémoire, leur rappelant ce qu’était la dictature des Duvalier.

Le mouvement, annoncé pour le 7 février 2019, vise également à réclamer le départ du pouvoir en place, en vue d’amorcer une réforme du système judiciaire et de pouvoir aboutir au procès, souligne Mackenson St-Louis, membre d’un comité de pilotage, chargé d’organiser la mobilisation du 7 février 2019.

« Le système judiciaire est corrompu. La justice ne peut pas être garantie avec des mafias », affirme-t-il.

Deux rapports du parlement pointent du doigt de hauts dignitaires de l’Etat, dont des premiers ministres, ainsi que d’anciens ministres, d’anciens directeurs généraux et des responsables de firmes de constructions, dans la dilapidation présumée de plusieurs milliards de dollars américains du programme PetroCaribe (Ndlr : US $ 1.00 = 82.00 gourdes ; 1 euro = 98.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.80 gourde aujourd’hui).

Les résultats de l’audit de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif Cscca), sur la gestion des fonds PetroCaribe, sont attendus, cette semaine.

La mobilisation du 7 février 2019 entend également dénoncer la situation de misère, de chômage et d’insécurité, qui sévit dans le pays ainsi que le vote d’Haïti contre le second mandat du président vénézuélien, Nicolas Maduro, indique St-Louis.

19 pays, dont Haïti, ont rejeté la légitimité du président Nicolas Maduro, à l’issue d’une réunion extraordinaire du Conseil permanent de l’Organisations des états américains (Oea), réalisée le jeudi 10 janvier 2019, sur la situation du Venezuela.

Des conférences-débats seront aussi organisées les vendredi 1er et mardi 5 février 2019, sur la place Henry Christophe, au Champ de Mars (principale place publique de la capitale, Port-au-Prince).

Des journées de réflexions tourneront autour des questions de domination étrangère, en Haïti et au Venezuela, de la lutte populaire et la transition démocratique en Haïti, informe Steeve Abraham, membre du comité de pilotage. 

Source Alter Presse

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago