Manifestation, barricades, «bat tenèb», Port-au-Prince dit non à l’insécurité

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
3500 views
Time to
read
1’

À Port-au-Prince, la mobilisation contre l’insécurité s’organise alors que les cas d’enlèvement se multiplient. Ce mercredi, plus d’un millier de personnes ont manifesté à Fontamara et à Martissant. Les protestataires ont dénoncé la remontée spectaculaire de l’insécurité et réclamé la paix. " Trop de gens meurent ! Il faut mettre un terme au phénomène du kidnapping !", ce sont entre autres les slogans qui ont été scandés au cours de cette manifestation.

Des dizaines d’étudiants et d’autres militants ont également manifesté dans les rues de la capitale pour dénoncer l’insécurité. Les protestataires ont appelé les autorités à assumer leurs responsabilités. Pour exprimer leurs désaccords à l’organisation du carnaval cette année alors que les cas de kidnapping se multiplient, certains protestataires s’en sont pris à quelques échafaudages installés au Champ de Mars pour la construction des stands. Des heurts ont éclaté entre protestataires et forces de l’ordre alors que les agents de la PNH ont tenté de disperser la foule en ayant recours au gaz lacrymogène. 

La journée de ce mercredi a été également marquée par le respect de la consigne « bat tenèb » lancé par des militants. À midi, des sifflets, des concerts de klaxons, entre autres bruits ont été entendus notamment dans l’aire du Champ de Mars. Une chaîne humaine a été remarquée à la même heure dans les parages du Palais national. Des barricades de pneus enflammés ont aussi été remarquées à l’avenue Christophe, aux rues Magloire Ambroise et Oswald Durand où sont situées plusieurs facultés de l’Université d’État d’Haïti.

Jean Daniel Senat source le nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago